Hogwarts FamilyConnexion

RPG Harry Potter

In RPG, nous sommes en Janvier 2022.

Partagez

descriptionA finding path EmptyA finding path

more_horiz
A finding pathJeudi 16 décembre

Je tourna la page de mon manuel d’un air ennuyé. J’avais déjà vu, lu et compris ses notions lors de mon échange scolaire. Je voulais juste me donner bonne conscience pour le prochain contrôle théorique de Métamorphose mais… Soyons francs cinq minutes, je n’avais pas besoin de réviser. Les flammes du feu ronflant dans l’âtre de la Salle Commune renvoyaient un éclat chaud et orangé sur les murs verdâtre et sur le parchemin jauni de mon livre de cours d’occasion. J’aurais pût l’acheter neuf, mais j’avais préféré opter pour des affaires de seconde main. Je ne sais pas vraiment pourquoi… l’habitude, peut-être ? Je n’ai pas encore pleinement conscience que j’ai accès à beaucoup d’argent, désormais.

Mon regard se détache des pages de mon livres. Les lignes commencent à s’entremêler sous mes yeux, et les mots sont légèrement flous. Je ne pensais pas être aussi fatiguée… Un coup d’œil à mon poignet me fait comprendre qu’il n’est pas bien tard en plus, à peine 22h. Derrière moi, je sens qu’il n’y a pas beaucoup de monde. Je ne sais pas où sont les autres, mais ça ne me dérange pas. J’ai l’habitude d’être entourée d’amis depuis septembre, mais être un peu seule ne me fait ni chaud ni froid. Ce n’est pas la solitude de mes premières années ici, parce que je ne suis plus mal à l’aise avec les autres. Je me contrôle, leurs pensées ne m’agressent plus. Je souris, intérieurement. Oui, il y a vraiment eu du progrès dans ma vie depuis quelques temps !

Un bruit de pas me fait me retourner vers l’entrée de la salle. Une jeune fille venait d’entrer, une jeune fille qui ne m’était pas inconnue. Je me doute qu’elle se souvienne de moi, ou au moins de mon prénom, même si nous avons passées trois années dans la même classe. Il faut dire que beaucoup de personne mette du temps à faire le rapprochement entre la petite fille de troisième année timide qui s’appelait Liddell et moi, Serpentard de sixième année. Mon changement de nom de famille y est sans doute pour quelque chose. La puberté aussi. J’esquisse un haussement d’épaule, avant de reporter mon attention sur la jeune fille. Gabrielle. Elle semble chercher quelque chose…

« Est-ce que je peux t’aider ? » Je referme mon manuel d’un coup sec, en posant mon regard sur elle. On ne s’est jamais vraiment parler, et je ne la connais absolument pas. Et ce doit être pareil, de son côté… Enfin, ce n’est pas pour ça que je ne vais pas l’aider. Si Mahoutokoro m’a bien appris quelque chose, c’était l’entraide entre camarade. « Si tu as perdu quelque chose, je peux t’aider à le trouver… ? » Je laisse ma phrase en suspens, en attendant sa réponse. Je pose sans aucuns remord mon livre sur mon fauteuil, avant de rejoindre la jeune femme. « Je m’appelles Irina, au fait. » Fis-je en lui tendant la main avec un petit sourire.
:copyright: 2981 12289 0

_________________

ジャンケンポン!!

descriptionA finding path EmptyRe: A finding path

more_horiz
Quand le chat n'est pas là


 Il fallait forcément qu'elle ne soit pas restée en place celle-là. Pourtant d'habitude elle est plutôt calme ! Pour le coup, je pense que le brouhaha de la journée était de trop. C'est vrai qu'elle est un peu comme moi quelque part. Pour autant, elle ne m'avait jamais fait ce coup-là.
J'ai du retourner tout le dortoir, c'est sûr qu'elle n'était pas dans cette pièce alors autant aller dans la salle commune.

Quelques personnes passent de façon rapide, une jeune fille est là avec un bouquin, assise et plongée dans sa lecture. Je vais faire au mieux en espérant qu'une porte entrouverte n'aura pas été le salut qu'elle cherchait. Il ne me reste plus qu'à tout retourner un peu plus discrètement étant donné que je ne suis pas seule.  C'est fou comme je commence un peu à me sentir angoissée à l'idée de ne plus la revoir, même si en général on est tous un peu lié avec, j'avais bien en tête le fait que certains disparaissent, quand il ne se font pas tuer ou encore qu'ils ne s'avèrent pas être des traitres qui fuient leurs responsabilités.

La jeune fille se lève alors, j'ai du faire trop de bruit.... Elle me demande si j'ai besoin d'aide et se présente avec sa main pile devant moi. Oh non, je....non....
"Excuses-moi, je ne suis pas du tout tactile" dis-je en louchant sur la main tendue sans lui proposer la mienne. C'est impoli mais tant pis, j'ai vraiment beaucoup de mal avec ça. "Mais merci de ta proposition....Irina, moi c'est Gabrielle !". Je hoche la tête un peu gênée, même si paraître froide ne me dérange pas. C'est surtout l'être avec quelqu'un qui semble vouloir prendre un peu de temps pour moi. Et il faut dire que là, tout de suite, j'en ai bien besoin.

"J'ai perdu Eurydice, ma rate. Elle est agouti, enfin euh, marron très clair si tu préfères et elle est très malicieuse. Approximativement de..... cette taille ! Enfin sans la queue bien sûr" tandis que je mime un écart de la taille d'une petite cuillère.

 
©️Lilith


Dernière édition par Gabrielle Mckay le Dim 2 Juin - 16:39, édité 1 fois

descriptionA finding path EmptyRe: A finding path

more_horiz
A finding pathJeudi 16 décembre

« Excuses-moi, je ne suis pas du tout tactile » Je baisse ma main, en essayant de ne pas montrer d’étonnement ou de déception sur mon visage. J’avoue que, quelques années auparavant, j’aurai eu peu ou proue la même réaction. Je hausse les épaules, avant de lui sourire. Je ne m’étais pas trompé sur son prénom, alors ! « Oui, je sais. » Je réponds, simplement, avant de m’expliquer un peu. « On a passé trois ans dans la même classe, en fait. » Trois ans, ou presque. Mais ce n’est pas étonnant que la jeune femme ne m’est pas remarqué, je fuyais alors les autres, et leurs regards. Enfin, au moins Gabrielle veut bien de mon aide. Je souris intérieurement, en pensant que cela me donnait une bonne excuse pour me détourner de mon travail.

Je fronce un peu les sourcils en l’écoutant. Une… rate ? Heureusement que j’ai dût laisser Sneg à la maison, cette année, sinon la rate de Gabrielle aurait certainement fini dans son estomac à l’heure qu’il est. « Je vois… je ne connais pas très bien les habitudes des rates. Est-ce qu’elle préfère les endroits chauds, ou humide? » On ne sait jamais, ça pouvait nous donner une idée approximative d’où chercher. En espérant, bien sûr, que l’animal soit resté dans la Salle Commune. Je ne me vois pas du tout courir après un rongeur dans les dédales de couloirs de Poudlard pendant une partie de la soirée.

« Tu l’as depuis longtemps, ta rate ? » J’essaye d’engager la conversation, plus pour être gentille que par pure politesse. Si on doit passer quelque temps ensembles, autant que ce ne soit pas une atmosphère froide et pesante. Mais je ne suis pas encore très douée pour tout ce qui relève du social, je crois.  Je ne sais pas si c’est ma faute, ou si c’est parce que Gabrielle ne veut pas parler, mais je sens comme un mur froid entre nous. Mais j’extrapole trop, sans doute.
:copyright: 2981 12289 0

_________________

ジャンケンポン!!

descriptionA finding path EmptyRe: A finding path

more_horiz
...les rates....





 Je regarde Irina en plissant les yeux. Je savais bien qu'on avait partagé du temps dans les même salles, je ne me rappelais plus vraiment d'où. "Je suis désolée de ne pas m'être rappelée de toi. Je ne suis pas asociale mais disons que je suis plutôt solitaire et réservée. Et puis, récemment, j'ai du mal à me souvenir de tout, ma tête est embrouillée avec....autre chose." J'essaye de ne pas trop penser à ma mère à ce moment précis. Il ne manquerait plus qu'en plus d'avoir l'air d'une Alzheimer juvénile je me mette à avoir les yeux rouges. Et puis ce n'est jamais très joyeux de parler de mort lors d'une première rencontre avec qui que ce soit.


Je toussote et souris tout de même, heureuse de voir que quelqu'un à mémorisé mon prénom. Quelqu'un de plus attentif que moi, c'est sûr. Je regarde à nouveau à droite et à gauche puis je me mets complètement à quatre pattes en continuant de parler à mon interlocutrice.


« Je vois… je ne connais pas très bien les habitudes des rates. Est-ce qu’elle préfère les endroits chauds, ou humide? »
Sur le moment, j'ai envie de lui répondre que l'habitude de la mienne c'est de me faire bien chier, pour ainsi dire, mais je me retiens, ça fait mauvais genre !  "En général elle se blottit dans des endroits très petits et sombres. Si c'est chaud en effet ça peut-être un plus. Mais ils sont du genre à avoir besoin de faire des pauses quand ils explorent. Tu savais que les rats étaient si intelligents qu'ils arrivaient à mémoriser leur chemin et se le rappeler à l'envers au cas où ils auraient besoin de fuir ? Ils peuvent aussi entrer dans n'importe quel endroit, tant que leur tête passe, le corps suit. Un trou de la taille d'une pièce de monnaie suffirait !" Je continue un peu de papoter, de peur de laisser un silence, tandis que mes yeux passent sous les canapés, près des coins de pièces et dans les recoins. Je tâtonne également dans les endroits minuscules des briques de murs en espérant plutôt me faire mordre par Eurydice que par une araignée.


"10 ans que je l'ai. Normalement, ils ne vivent que 3 ans mais le fait que je me sois liée à elle doit jouer. Je ne sais pas trop comment ça fonctionne. Je m'attends à ce qu'elle me quitte un jour, mais j'espère que ce n'est pas aujourd'hui et qu'elle n'est pas partie se cacher pour mourir. Ce n'est pas du tout le bon moment pour moi...." dis-je en relevant mon regard vers Irina, mes genoux pleins de poussière.


 
©️Lilith

_________________

descriptionA finding path EmptyRe: A finding path

more_horiz
A finding pathJeudi 16 décembre

Je ne peux pas m’empêcher de hausser les épaules lorsque la jeune femme s’excuse de ne pas avoir mis un prénom sur mon visage. Ce sont des choses qui arrivent et, comme je l’avais déjà dit, j’étais plutôt du genre à être discrète et à raser les murs, avant. « J’étais moi-même discrète et réservée… avant. Ce n’est pas moi qui vais te juger pour ça. » J’essaye de sourire, un peu. Pour mettre Gabrielle à l’aise, lui montrer que je ne lui en veux pas. Je ne relève pas ses dernières paroles, qui ont l’air de relever de quelque chose de très… personnel. Et triste. Je peux le sentir, mais je ne vais pas plus loin. On ne me reprendra plus à fouiller dans l’esprit des gens, comme avant, alors que je sais maîtriser mon don désormais.

J’essaye de rassembler mes pensées, en l’écoutant. Chercher un animal de compagnie ne devrait pas être compliqué, surtout si on s’y met à deux, non ? J’essaye de ne pas trop sourire, en pensant à la tête d’Ilya quand je lui raconterai ça. Une Romanov qui part à la chasse aux souris… Lui qui est un vrai papa poule avec moi, et qui a si peur que je ne m’amuse pas ici, il sera servi ! « Des endroits petits et sombres... » Je soulève pensivement, après le monologue de la jeune femme sur les rats. Ce n’était pas ce type de cachette qui manquait, ici. « Je… j’ai pas vraiment l’habitude d’avoir des animaux de compagnies. » C’était interdit, à l’orphelinat. Et puis, qu’est-ce qu’une gamine d’une dizaine d’année aurait fait ? A cette âge, je n’arrivais même pas à me gérer seule, alors avoir la responsabilité d’un autre être vivant… « Ça ne fait que deux ans que j’ai mon chat, Sneg. » Je précise, en regardant sous les fauteuils de la Salle Commune. « Ne t’inquiètes pas, il n’est pas ici, je l’ai laissé avec ma sœur. » Fis-je d’une petite voix en lançant un regard en coin à Gabrielle, comme pour être sûre qu’elle ne prenne pas peur pour sa rate. « Je ne savais pas du tout, pour les rats. Leurs intelligence, je veux dire. C’est très intéressant… Tu connais beaucoup de chose sur les animaux ? »  J’ai la bouche un peu sèche. Les mots semblent difficilement pouvoir franchir mes lèvres mais, au moins, ils sortent. Parler de tout et de rien avec une ancienne camarade n’est pas si dur que cela, en vérité. Surtout parce que Gabrielle ne se souvient pas de moi.

J’abandonne le recherche du côté des fauteuils et des canapés, après avoir remis les quelques cousins que j’avais soulevé en place.  Je fronces les sourcils lorsque Gabrielle commence à me parler de l’âge d’Eurydice. « Comment ça, tu es liée à elle ? Tu veux dire qu’elle est magique ? » Si c’était le cas, cela allait sans doute un peu compliqué les choses. Enfin, je crois. A part sur le Chemin de Traverse, je n’avais pas encore vu de vrais animaux magiques, et je ne savais pas de quoi ils pouvaient être capables. Est-ce qu’un rat magique peut se rendre invisible pour embêter son maître ? Je détourne sciemment le regard de Gabrielle pendant quelques instants. Je crois que je viens de comprendre, la tristesse que je ressent autour d’elle, et sa peur de perdre sa rate. Une personne de sa famille doit l’avoir quitté, ou être malade… « Je suis désolée, Gabrielle. » Murmurais-je sans oser trop me mouiller. « Mais pour ta rate… On la trouvera, sois-en sûre. Est-ce que tu penses qu’on peut utiliser un sortilège pour la localiser ? » Il doit bien y avoir un sortilège, une potion ou un charme pour trouver les objets ou animaux perdus, non ? Après tout, la magie peut tout faire, ou presque.
:copyright: 2981 12289 0

_________________

ジャンケンポン!!

descriptionA finding path EmptyRe: A finding path

more_horiz
dansent !



Je regarde Irina tandis qu'elle me parle. Je ne veux pas paraître non plus impolie à continuer à passer sans vergogne mon temps à regarder tout à fait autre chose que le visage de quelqu'un qui s'adresse à moi. Mes parents ne m'ont pas élevé ainsi et puis, les cachettes à proximité de nous sont déjà fouillées et sont vides. Je me relève et essuie mes vêtements salis par le sol en pierre de la salle. C'est tout de même plus confortable de se mettre à genoux sur un tapis que sur le sol dur et froid actuel. La prochaine fois que je le fais, j'y ferais attention, avec mes genoux cagneux !


Je me crispe un instant quand j'entends parler du chat, laissant mes muscles du cou trahir une inquiétude puis me ravise quand Irina me rassure. Quoique.... d'autres chats peuvent finalement trainer dans le coin et ça, je n'y avais même pas pensé. Je me suis simplement précipité à la recherche d'Eurydice comme une bécasse, sans même pensé à un plan de recherche ou à une logique quelconque.


"Tu connais beaucoup de chose sur les animaux ?"
"J'essaye d'en savoir le maximum. Que ce soient des animaux communs ou magiques. J'ai pas mal de bestiaire dans ma bibliothèque et je fais des recherches de temps à autre. J'ai.... une facilité pour communiquer avec mais je ne sais pas encore le contrôler correctement ni si ça peut fonctionner avec des animaux que je ne connais pas. En général ça fonctionne avec ma rate mais pas du tout à distance. Sinon, je pense que ça ferait longtemps qu'elle aurait montré son nez.". Je me passe une main sur la nuque en signe de gêne. Ce n'est pas habituel que je me confie de la sorte et je ne sais pas trop ce que les gens peuvent penser de mon aptitude. En vérité, Irina est la première personne en dehors de ma famille, à qui je l'ai dit.

"Je ne sais pas trop comment elle fonctionne pour sa longévité. Ma mère me l'a offerte en me disant qu'elle sera une compagne fidèle. Sur ce point elle n'a pas menti. Ce qu'elle ne m'a pas dit c'est qu'elle était gourmande et feignante"
. Je lève les yeux au ciel en pensant qu'elle aurait pu à nouveau s'être endormie dans mes culottes propres comme c'est déjà arrivé mais que j'avais déjà vérifié cet endroit finalement. Irina me dis qu'elle est désolée, peut-être par politesse mais bon je ne la tient pas responsable de la perte de ma rate. Elle est déjà bien aimable de vouloir m'aider.

"Si tu connais quelque chose de magique, ça pourrait peut-être aider oui. Tu crois qu'il y a un sort de pistage ? Si c'est le cas, elle a laissé son.... doudou... dans sa cage. Enfin, c'est une étiquette de T'shirt. Une fois choisie, elle le découpe avec ses dents et le trimballe partout jusqu'à ce que ça s'abîme. Puis elle recommence comme ça à chaque fois. J'ai jamais trop compris pourquoi, mais je trouve ça attendrissant. Il doit rester son odeur et quelques poils dessus." Je sourit en repensant à sa façon de récupérer son étiquette dès que je la déplace, à la mettre sous son petit cul et me tourner le dos comme si elle boudait. Puis je regarde à nouveau Irina en espérant qu'elle ne me prenne pas pour une folle.


 
©️Lilith

_________________

descriptionA finding path EmptyRe: A finding path

more_horiz
A finding pathJeudi 16 décembre

Et voilà, je le savais. Je n’aurais jamais dû parler de mon chat, alors qu’on est en train de chercher la rate de Gabrielle. Je ne vois pas sa réaction, mais je la sens. C’est diffus, comme un mélange de peur, et de… de la crispation. Une crispation que je comprends, malgré moi. Enfin, je crois. Je lance un regard un peu étonné à la jeune femme. Malgré trois ans de vie commune, force est de constatée qu’on ne connaît pas vraiment les gens – surtout si on est peu proche comme elle et moi. Jamais je n’aurais pensé que Gabrielle soit autant fasciné par les animaux et les créatures magiques. Ça ne m’a jamais vraiment attiré, jusqu’à présent, mais ce qu’elle me dit attise ma curiosité. « Un lien avec les animaux ? Tu veux dire… tu peux entendre leurs pensées, des choses comme ça ? » Je souris devant les mots que j’ai choisi, naïvement. Même quand je ne savais pas contrôler mon don, je savais que je ne pouvais pas entendre les pensées des autres, à proprement parlé. C’est plus… leurs émotions, qui sont assez fortes pour que je les captes. Au fond de moi, je suis impatiente d’entendre la réponse de Gabrielle. Peut-être… oui, peut-être qu’on a en quelque sorte un point commun ? « Tu as déjà pensé à amener Eurydice dans une ménagerie magique ? Je suis sûre qu’il pourront te dire si elle est un peu magique ou non. » Je ne sais pas pourquoi j’ai dit ça. Après tout, qu’est-ce qui me disait que Gabrielle voulait savoir ça ?

Je soupire un peu, en hochant la tête. Je ne sais pas si il existe un véritable sortilège pour retrouver la trace de sa rate, mais ça vaut le coup d’essayer. « Il faudrait qu’on regarde dans un livre de sorts avancés… Attends moi là, j’ai ce qu’il faut dans mon dortoir ! » Je cours du plus vite que je peux pour ouvrir ma valise. Merlin, dîtes-moi que je l’ai, dîtes-moi que je l’ai… ! Et je ne m’étais pas trompé, le manuel est bien là, au fond de ma valise. Pour une fois que mes anciens livres de cours de Mahoutokoro vont me servir à quelque chose ! « Voilà. C’est un de mes vieux bouquins. » Fis-je en le brandissant devant Gabrielle, essoufflée. « On n’a plus qu’à chercher un sort... » Je souris d’un air un peu contrit. J’espère sincèrement que je trouverai quelque chose assez rapidement, pour que l’attente ne devienne ni trop longue ni trop insupportable pour Gabrielle.  Je tourne les pages, aussi rapidement que je le peux. Heureusement pour moi, j’arrive encore à lire ce qu’il y est écrit ! « Là ! J’ai trouvé. C’est comme un sort de… convocation, ou d’invocation. En le lançant, la baguette va… chauffer quand elle se rapproche de ce qu’on cherche. » Je plisse les yeux en déchiffrant les lignes, mais ma traduction doit être assez correcte, sinon potable. « Je pense que son… doudou nous serait utile. » Je conclu, en souriant à Gabrielle, plutôt contente de moi.
:copyright: 2981 12289 0

_________________

ジャンケンポン!!

descriptionA finding path EmptyRe: A finding path

more_horiz



Les yeux encore à l'affut du moindre petit mouvement derrière les meubles alentours, je fais face à Irina et écoute ce qu'elle me dit. Et décrire ce qu'il se passe entre moi et les animaux me paraît vraiment compliqué. Le vivre, le ressentir c'est évident, mais mettre des mots dessus.... tout d'un coup je sèche et reste la bouche ouverte, réfléchissant bien. "Hum, je ne dirais pas que je peux entendre ce qu'ils disent ou pensent.... c'est confus, ça ne ressemble même pas à des mots ou des sons. C'est plus... que je sens ce qu'ils ont, les sentiments qu'ils dégagent. Et je n'y arrive pas avec tous les animaux non plus. Je crois que ça fait des années que je suis comme ça mais c'est comme si, je ne m'étais pas vraiment écouté moi-même donc... comme si je l'ignorais." Regardant Irina en coin je lui lance : "Je ne suis pas folle, au cas où....."

Sa proposition concernant les ménageries magiques se solde par un simple mouvement de refus de ma tête avec un sourire discret. Je ne l'ai jamais fait et n'en ai pas envie. Si c'est pour qu'on me dise qu'il lui reste tant de temps à vivre et tout ce blabla, non merci. Je l'ai déjà vécu avec les oncologues de ma mère, vivre avec sursis c'est pas réellement vivre !

En regardant l'enthousiasme de la jeune fille, je me dis qu'on aura peut-être une chance de la retrouver rapidement. Je l'écoute et la vois farfouiller son bouquin et sourit au moment où elle trouve le sort. Acquiesçant à sa dernière phrase, je lève l'index vers le haut pour lui stipuler que je reviens et court chercher la petite étiquette. Je lui tend et lui demande : "Euh, mais tu veux le faire avec ta baguette ou que je le fasse avec la mienne ?"

 
©️Lilith

_________________

descriptionA finding path EmptyRe: A finding path

more_horiz
A finding pathJeudi 16 décembre

Je regarde encore un peu partout, une dernière fois. Mais au fond de moi, je sais que la rate de Gabrielle n’est pas là, pas visible tout du moins. On l’aurait déjà remarqué. Enfin, Gabrielle surtout, car elle doit être habituée à la chercher des yeux. J’écoute pensivement quant la jeune fille me parle de son don, celui de parler aux animaux. Je sais que ce n’est pas le bon terme, mais c’est un raccourcis assez utile, comme lorsqu’on décrit la Legilimencie comme la lecture des pensées d’autrui. Ce genre de don… C’est quelque chose qu’on ressent, au plus profond de soi. Les mots sont de trop pour en parler, pour le décrire. « Je sais que tu n’es pas folle. » J’espère la rassurer, en disant cela. Peut-être que lui dire que je ressens les pensées et les émotions de ceux qui m’entourent pourrait lui prouver que je ne la juges pas, mais je ne peux pas m’y résoudre. La plupart des gens sont plutôt réfractaire à l’idée d’être aux côtés de quelqu’un qui peut savoir quand vous mentez. Même si je lui explique que je me ferme à mon don dès que je suis en présence d’autres personnes, je sais qu’il y aura toujours de la méfiance dans ses yeux. Ça ce passe toujours comme ça, ou presque. Et je n’ai pas envie de gâcher un vague début de connaissance en me confiant trop tôt. « Il y a bien des personnes qui parlent aux serpents, ou qui entendent les pensées des autres, non ? Tu dois avoir le même genre de dons magiques. » Rajoutai-je, en mettant une certaine distance dans mes paroles.

J’attends avec un grand sourire que la jeune fille revienne avec son étiquette. Je suis vraiment heureuse d’avoir put finalement quelque chose pour l’aider. J’ai un instant d’hésitation devant sa question : elle, ou moi ? « Je pense que ce serait mieux que tu le fasse, je ne suis pas vraiment douée avec les animaux. Et puis, elle est plus habituée à te voir, non ? » Je lui tends le livre, pour qu’elle puisse lire la formule. « Alors, est-ce que ta baguette chauffe ? » Lui demandai-je avec un ton encourageant.
:copyright: 2981 12289 0
HRPG: Je pense qu'on pourra clore avec ta réponse, non? Smile

_________________

ジャンケンポン!!

descriptionA finding path EmptyRe: A finding path

more_horiz
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum