Hogwarts FamilyConnexion

RPG Harry Potter

In RPG, nous sommes en Février 2022.
Profitez bien des nouveautés ! Le récapitulatif est ici !

Partagez

descriptionUn peu de tranquilité EmptyUn peu de tranquilité

more_horiz
Celles dont personne ne s'occupe


9 décembre 2021


Je savais bien que je ne serais jamais vraiment seule mais c'était déjà mieux que de supporter les toilettes habituelles où tout le monde se pressait. Et puis j'aime être tranquille pour ce genre de truc. Je m'attends de toutes manières à la voir surgir à tout moment, elle ne laisse jamais les choses calmes bien longtemps.


"Ahahhahaha !". Et voilà ! Le rire dérangeant. Je tourne la tête dans tous les sens au cas où elle se mette à venir au dessus. "C'est bon Mimi, tu peux te montrer...". Forcément, il faut qu'elle se fasse quand même un peu désirer. C'est pas un problème, je suis là pour un petit moment, je risque pas de la louper.
"Tu viens encore pour pleurer pauvre pauvre Gabi ?". Tiens cette fois-ci elle n'a fait que passer la tête par la porte.... "Non Mimi, si je suis assise avec la culotte baissée, c'est pas pour rien".


"Pourquoi tu ne va pas avec les autres ?" me dit-elle en me fixant derrière ses carreaux épais.
"Parce qu'en ce moment j'aime être tranquille et que les filles à cette heure sont toutes obligées d'aller aux toilettes en troupeau." Je finis de me vider la vessie, m'essuie et me lève sans être gênée que Mimi m'observe. Après tout, ce n'est pas comme si elle avait grand chose à faire de ses journées et elle ne risque pas de me faire grand chose à par mal aux oreilles. En sortant, je pousse la porte de mon coude et me dirige vers les robinets avec un moment de retenue. Qu'est-ce que je déteste ces lavabos.... on sait bien ce qu'ils cachent, mais je suis là pour me laver les mains.

"Tu fais comme si je n'étais pas là ?
- Non, je sais que tu es là Mimi.
- Alors pourquoi tu ne me parles pas ? Tu es comme tout le monde ! Les gens ne font jamais attention à moi.
- Roh, si je ne te dis rien c'est juste que je ne sais pas quoi te dire.... c'est aussi simple que ça.
- Tu sais, je m'ennuie ici, racontes-moi une blague.
- hum... je ne suis pas vraiment considérée comme le clown de Poudla-.
- Tu me dois bien ça, tu m'as dérangé, ce sont mes toilettes !" interrompt-elle.

Je finis de me rincer les mains et part du centre de la pièce pour me les essuyer. Je souffle du nez et regarde Mimi. "Bon, euh... disons... Platon, quand ça le démange..... il Socrate !". Mimi hausse un sourcil, elle n'a pas l'air de comprendre quoi que ce soit. En même temps, je ne connais pas de blagues de sorciers. Je connais à peine des blagues moldues.

"C'était vraiment horrible comme prestation !
- Je te l'ai dis, je ne suis pas un clown.
- Je ne vois pas bien ce que c'est mais en tout cas, ce n'était pas drôle du tout. Chantes-moi quelque chose !
- Mimi, non, je...
- Si tu ne le fais pas, je serais insupportable à chacun de tes passages ici. Alors, tu préfères faire ton petit pipi tranquille ou devoir renoncer au silence de mes toilettes pour te mélanger aux autres filles ?"

Dans l'embrasure de la porte d'entrée qui donne sur le couloir, je m'arrête net et réfléchis à son chantage enfantin. Habituellement je m'arrange pour aller aux toilettes des filles aux heures où elles font autre chose mais c'est vrai que si je ne peux pas me retenir aux heures de pointe, je préfère venir ici. Et même si elle est un peu casse-pied, Mimi n'est pas foncièrement méchante. Tant qu'on lui apporte un peu d'attention. En même temps, elle a eu une fin assez tragique, et si j'avais été du genre à me laisser atteindre par les avis extérieurs, moi aussi je me serais peut-être cachée dans ces toilettes pour pleurer à cause des autres. "D'accord, une chanson et tu me laisses faire mes affaires sans me demander de numéro privé les prochaines fois d'accord ?"

Mimi acquiesce en hochant rapidement la tête, laissant ses deux couettes balancer au rythme de sa caboche.

Accoudée dans l'embrasure, je commende à chanter dans la langue de ma mère, le français :



   
©️Lilith

_________________

descriptionUn peu de tranquilité EmptyRe: Un peu de tranquilité

more_horiz
Jeudi 09 décembre 2021
Louis & Gabrielle


Les gars sont en cours, à l'autre bout du château, fichues classes séparées. Du coup, je passe au deuxième étage chercher les ingrédients et autres farces qu'on a cachés dans les toilettes de Mimi Geignarde. J'y passe, parce que je suis le plus proche, mi-chemin se retrouve au 4e étage dans une autre aile du château… Pourquoi les toilettes de Mimi Geignarde ? Parce que personne n'y va, c'est la meilleure planque ! Qui choisirait d'aller aux toilettes pour filles du deuxième étage, vraiment ? Déjà, pas de garçons, puisque ce sont les toilettes pour filles. On réduit déjà de moitié la population. Ensuite, nombre de nés-moldus n'aiment pas trop passer par ici parce qu'il y a encore le message écrit au sang, que le concierge de l'époque n'a pas pu effacer. Et ceux qui lui ont succédé ont eu le même soucis. Enfin, il y a le marécage un peu plus loin dans le couloir, dont le doux parfum en repousse encore. Comme si ça ne suffisait pas, le marécage bouche un peu le passage, ce qui fait qu'une partie du château doit faire un sacré détour pour arriver là. Et pour finir, il y a Mimi. Mimi "Geignarde". Pauvre fantôme qui ne sort jamais de ses toilettes - parce qu'à ce stade, ce sont les siens. Ce ne sont plus les toilettes pour filles du deuxième étage, ce sont les toilettes de Mimi Geignarde. Et les gens fuient Mimi. Ils fuient ses lamentations, ses jérémiades, ses pleurs. Ses questions aussi, incessantes. Ca, il faut avoir osé entrer dans ses toilettes pour le savoir. Et Godric sait combien je suis au courant… Je n'y vais pas tous les jours hein, pas même une fois par semaine. Disons deux fois par mois, une pour déposer, la deuxième pour reprendre le paquet.

Je ralentis le pas en approchant. Pas que je courais dans les couloirs, non… Bon peut-être un tout petit peu. C'était pour arriver plus vite ! Bref. Je ralentis, je reprends tranquillement mon souffle, et puis j'entends des voix. Mimi se parle parfois toute seule, ce n'est pas l'étonnant. Non, là il y a bien deux voix. L'une des deux n'appartient pas à Mimi. Qui est-ce qui lui rend visite ? Ok, d'accord, je suis pas le seul, je veux bien y croire, mais quand même le hasard qu'on y aille en même temps. Je me demande si c'est une autre personne qui a choisi cet endroit pour planque. Je me montre ou pas ? Boh, je hausse les épaules et continue d'avancer. Je pourrais repasser plus tard, mais c'est pas hyper dérangeant de croiser quelqu'un et de se faire cramer. Puis la voix se met à chanter. Concert privé pour divertir Mimi ? Pas mal comme idée. Ce n'est pas moi qui chanterais. Je ne suis pas sûr de pouvoir chanter bien. Chanter juste. La personne qui chante a une voix agréable. Plus je m'approche, mieux je discerne les mots. Je ne connais pas cette chanson, mais il est clair qu'elle n'est pas en anglais.

« C'est moi, pardi, dilly dilly
Qui me le dit

Si ton dilly dilly coeur se sent dilly dilly pris
Et si tu lui dis "oui"
»

Elle est en français. Quelqu'un qui vient du pays de papi et mamie ? Je continue d'approcher, toujours plus doucement, pour ne pas me faire entendre. Je discerne maintenant la chanteuse, une fille aux cheveux bruns, qui chante appuyée contre l'encadrement de la porte. Aucune idée de qui elle est. Puis la chanson se finit, la fille se redresse.

« Lavande bleue, dilly dilly
Toi ma souveraine
Si j'deviens roi, dilly dilly
Tu deviens ma reine
»

J'applaudis doucement, à sa surprise. Elle ne s'attendait pas à avoir un public, forcément. Elle est à Serpentard, mais je ne me rappelle pas d'elle. Pas une septième année donc. Je ne me rappelle pas l'avoir vue quand je vais rejoindre Josh à la sortie de sa classe, donc pas en sixième année. A moins qu'elle soit là en échange scolaire en septième année. Cela expliquerait qu'elle chante en français.

« J'espère que ce n'était pas censé être un spectacle super privé pour Mimi - coucou Mimi - je voulais pas déranger. Mais tu chantes bien ! C'est toi qui l'as écrite cette chanson ? »

"Je voulais pas déranger", bien sûr Louis… J'aurais pu faire demi-tour, pour ne pas déranger. En même temps, je ne voulais pas déranger, c'est vrai. Je pensais juste passer en coup de vent, discuter vite fait avec Mimi pour ne pas passer comme un voleur, et repartir. Mais puisqu'elle est là… Je dois faire la conversation vite fait avec Mimi et cette inconnue. Vite fait, ou pas, à voir. Je suis pas impoli, si elle accepte la conversation, on fera un peu moins vite fait. Je ne suis pas siiii pressé que ça.

« Tu viens de Beauxbâtons, ou tu as juste de la famille française ? » je demande ensuite, parce que je ne peux m'en empêcher, la curiosité est trop forte.

J'aimerais bien faire la conversation en français, mais le comprendre est plus facile que le parler. Ca fait tellement longtemps que je ne l'ai pas vraiment parlé, sérieusement… Il est un peu rouillé, je ne veux pas me ridiculiser. Dire qu'officiellement j'ai passé l'année dernière en France… C'est ridicule.

« Au fait, je m'appelle Louis, et toi ? »



_________________

Louis Weasley - 17 ans • Liens - Pensine

descriptionUn peu de tranquilité EmptyRe: Un peu de tranquilité

more_horiz
Celle dont personne ne s'occupe


9 décembre 2021


En entendant la voix proche de moi je sursaute un peu, me redressant et regardant vers le bruit. Peu habituée aux compliments gratuits, je ne sais pas vraiment comment réagir. Je me contente de sourire de façon gênée en rougissant légèrement. Si je sais que je joue bien de la harpe avec les années de pratique, en revanche, je n'ai jamais suivi d'entraînement particulier pour solliciter mes cordes vocales. De plus, je sais bien que chanter dans la douche est quelque chose de commun et je n’appelle pas ça de la pratique.

"C'est une vieille chanson que ma mère me chantait petite, je crois qu'elle date d'il y a bien longtemps. Elle existe en anglais mais je la préfère comme ça....et... merci pour..." je finis en me raclant la gorge tandis que Mimi regarde notre échange avec attention. Cela doit lui faire un spectacle qu'elle ne voit pas tous les jours, surtout que l'endroit reste assez déserté en temps normal.

Voyant que mon interlocuteur a compris la langue dans laquelle j'avais chanté, j'ose me mettre à parler dans la langue de Molière en butant de rares fois sur certaines prononciation des "r" et des "s". [FR] "Moi c'est Gabrielle. Je suis en cinquième année à Serpentard, j'ai toujours étudié ici. Je suis bilingue grâce à ma mère qui est.... était française." Fronçant les yeux en essayant de rester neutre, je continue en penchant la tête, observant les réactions de Louis. "Je n'ai pas vraiment tenu de conversation depuis l'année passée mais je crois que je peux gérer sans trop de problème."

Mimi grimace, sûrement peu habituée à la façon que j'ai de parler, plus gutturale que l'anglais. Elle se permet de rajouter en anglais bien sûr : "Je n'ai rien compris. C'est plus joli quand tu chantes que quand tu parles Gabi Gabi Gaaaaaaaabiiiiiii !"


   
©️Lilith

_________________

descriptionUn peu de tranquilité EmptyRe: Un peu de tranquilité

more_horiz

Jeudi 09 décembre 2021
Louis & Gabrielle

La jeune femme sourit sous le compliment. Le sourire n'est pas franc, presque un sourire d'excuse : le sourire du "merci" de celles et ceux qui ne savent pas prendreun compliment. En même temps, ses joues prennent une couleur rosée, comme plus d'un membre de ma famille à la tête rousse et la peau pâle. La peau qui rougit facilement. Je trouve ça mignon, et en même temps très amusant.

« C'est une vieille chanson que ma mère me chantait petite, je crois qu'elle date d'il y a bien longtemps. Elle existe en anglais mais je la préfère comme ça....et... merci pour... »

Une vieille chanson dont je n'ai jamais entendu la moindre mélodie uparavant. Sympa de la découvrir. J'imagine bien une maman la chanter comme berçeuse. À la fin, la Serpentard se racle la gorge en regardant Mimi, sans finir sa phrase. Je donne un signe de tête, jai compris de toute manière. Et ce n'est rien, c'est mérité je trouve. Mimi est anormalement silencieuse, nous sommes un spectacle pour elle. Je préfère ça à ses lamentations. J'enchaîne en lui demandant si elle est de Beauxbâtons ou non, avant de me présenter. Elle me fait la surprise de répondre en français.

« Moi c'est Gabrielle. »

Comme ma tatie !

« Je suis en cinquième année à Serpentard, j'ai toujours étudié ici. Je suis bilingue grâce à ma mère qui est.... était française. »

Oh. Mon visage tout souriant et joyeux se détend, plus neutre. Je doute qu'elle ait juste changé de nationalité.

« Je n'ai pas vraiment tenu de conversation depuis l'année passée mais je crois que je peux gérer sans trop de problème. »

Définitivement pas un simple changement de nationalité. Quoi que je doute que ce soit chose simple... Mais émotionnellement, c'est plus simple à gérer. "Depuis l'année passée" en plus, c'est encore un peu frais. Je ne sais pas trop comment réagir. Eviter le sujet m'a l'air pas mal. C'est un peu ce que j'ai fait pendant un an après tout...

Mimi, que j'avais presque oubliée, s'incruste vite fait pour critiquer la langue, me faisant rire. Fuite du sujet opportune.

« Elle va pas chanter tout le temps quand même ! »

J'inspire, avant de me lancer dans une réponse en français. Hey, ça doit pas être tellement plus compliqué que d'écrire !

« Je ne t'ai pas vue avant, à Poudlard. Tu te fonds dans la masse ! Ma mère est française aussi, mais on parle plus anglais à la maison. Je parle français avec mes grands-parents par contre. »

Je ne peux pas dire que je n'ai pas parlé français depuis un moment. Enfin si, mais officiellement, le "moment", c'est seulement depuis juillet. Alors qu'en vrai... Ben en vrai ça fait un moment un peu plus long quand même. En vrai, je n'ai jamais passé une année scolaire en France. Officiellement, c'est l'excuse pour couvrir mon année de clandestin.

« Je trouve que tu gères bien. Ton français n'a pas l'air... ah, comment on dit déjà... "rouillé". »

Tant pis, je bascule en anglais. De toute façon, je fais tout le temps ça avec mes grands-parents. C'est pas dérangeant, juste un mot par-ci par-là dans la discussion...

« Il n'y a pas souvent grand monde par ici, tu t'es fait une amie de Mimi ? »

Mimi qui n'est pas partie bien loin et qui a bien entendu son prénom.

« Tu parles de moi ? Qu'est-ce que vous dîîîtes ? Je ne comprends rien, ce n'est pas drôôôôle !
- Pardon Mimi. C'est juste que... c'est si rare de trouver quelqu'un avec qui parler Français à Poudlard ! Et on ne disait rien de méchant, promis ! »

Je lui souris. Ce n'est pas toujours facile avec elle, elle est très sensible... Enfin ça dépend des jours bien sûr, mais certains le moindre mot peut être interprété de travers et la faire pleurer, pleurer et pleurer. Ça m'est arrivé il y a deux ans, quand j'étais en colère contre le monde entier. Pas elle spécialement, mais je n'avais pas vraiment la patience et elle voulait juste parler à quelqu'un. Je n'étais pas la bonne personne. Je ne sais pas si je suis la bonne personne aujourd'hui, mais je suis de plutôt bonne humeur, et elle n'est pas l'air dans un mauvais jour non plus, alors ça devrait aller. Oui, aujourd'hui, je ne ferai pas pleurer Mimi. Normalement. Je suis, après tout, connu pour ma maladresse.


_________________

descriptionUn peu de tranquilité EmptyRe: Un peu de tranquilité

more_horiz
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum