Hogwarts FamilyConnexion

RPG Harry Potter

In RPG, nous sommes en Février 2022.
Profitez bien des nouveautés ! Le récapitulatif est ici !

Partagez

descriptionJ'croyais pas les magazines people, mais ça c'était avant...  EmptyJ'croyais pas les magazines people, mais ça c'était avant...

more_horiz
J'croyais pas les magazines people, mais ça c'était avant...

Lundi 3 janvier 2022

Cela faisait des semaines, voir même plusieurs mois qu'avec Dima c'était froid. Ils avaient été assez distant autant l'un que l'autre. Morticia était assez lucide pour savoir que la différence de maturité entre eux pouvait en être la cause. Ils ne s'étaient pas vu à Noel, elle avait profité de sa famille. De son grand-père pour qui la vie s'approchait de son terme. Ça avait été une fin d'année un peu bizarre, elle avait fait le pitre avec ses frères. Chacun essayant seulement de ramener un peu de baume au cœur des adultes responsables. Elle avait bien du mal à considérer son aîné comme un adulte, il était trop Lawson pour ça.

Et puis, elle avait vu l'encart de Gazette parlant d'elle ne savait plus quelle soirée mondaine. Et il y avait une photo de Dmitry embrassant une autre fille, une femme même. Elle était plus âgée qu'elle, elle en était sûre. La blonde s'était senti mal, genre vraiment voyez ? Nan ? Elle avait senti son cœur se déchirer et au delà de la tristesse... C'était la colère, parce que Dmitry aurait au moins pu mettre les choses au clair. Elle qui se fichait du regard des autres, n'appréciait pas vraiment d'être humiliée en public. Parce que ce n'était un secret pour personne à Poudlard sa relation avec le russe. Et il avait... et il avait embrassé une autre fille devant l’œil des journalistes. Elle avait beaucoup pleuré et elle s'était de nouveau tourné vers son meilleur ami, Jackson.

Elle avait passé une bonne partie du trajet dans le Poudlard Express à ronchonner. Elle avait éviter de sortir de compartiment, ne voulant pas se trouver face à face avec Dima... Elle s'était levée tôt ce lundi matin de reprise des cours afin de chopper le garçon avant la reprise des cours. Elle avait attendu devant les portes de la Grande Salle qu'il arrive, et quand ce fût fait elle le traîna avec elle dans la première salle vide qu'elle trouva.

"Tu comptais m'en parler ?" Entama t'elle de but en blanc la jeune femme l'air bravache avant que Dmitry puisse ouvrir la bouche. Elle lui présenta le journal sous les yeux, avec un air furibond. Les larmes se seraient pour plus tard.

"J'pensais qu'tu avais au moins assez d'respect pour moi, pour m'le dire en face." Rajouta t'elle maîtrisant à grand peine sa voix. Elle ne savait même pas si elle voulait des explications, elle voulait juste mettre tout ça au clair tout de suite. Elle avait déjà bien assez attendu.
©️Lilith

_________________

Partout où Sid passe, l'ordre et la tranquillité trépassent !


descriptionJ'croyais pas les magazines people, mais ça c'était avant...  EmptyRe: J'croyais pas les magazines people, mais ça c'était avant...

more_horiz
J'croyais pas les magazines people, mais ça c'était avant... Lundi 3 janvier 2022

Dmitry avait passé des journées plutôt maussades, depuis qu’il était rentré à Poudlard. Il ne participait pas aux conversations, que ce soit dans le compartiment des préfets du Poudlard Express ou dans la salle commune des Serdaigle. Il s’était fait assez charriés pour ne plus trouver la plaisanterie drôle, mais il essayait de ne pas le montrer. De ne pas faire tomber son masque. Même si tout le monde, autour de lui, ne parlait que de la une de ce foutu journal. Pour un peu, Dima en regretterait presque d’avoir fait taire la mère d’Élise de cette manière !

En se dirigeant vers les portes de la Grande Salle, le jeune homme savait que la confrontation aurait lieu, qu’elle devait avoir lieu. Et ce simple fait lui retirait toute son énergie et sa bonne humeur naturelle. Morticia était une chouette fille mais… il n’était pas sûr qu’elle comprendrait. Est-ce qu’elle sera sensible à ses arguments ? Ils ne venaient pas vraiment du même monde et les Romanov étaient tout de même assez particuliers dans le milieu des Sang-Pur. Est-ce que Morticia allait comprendre que Elise et lui, ils s’entraidaient pour gagner leur place dans cette jungle ? Une fois devant la jeune fille, Dima se laissa transporter. Ce n’était qu’un mauvais moment à passer, hein ?

« Tu comptais m'en parler ? » Dmitry tira une chaise, en soupirant. Il sentait que ça allait être long, et beaucoup moins calme que prévu. Le jeune homme jeta un coup d’œil sur le journal que la jeune fille venait de lui présenter, en grimaçant. La photo était vraiment terrible. Il n’avait pas prévu qu’un journaliste publierait ça. Comme si sa vie personnelle était si importante… « J'pensais qu'tu avais au moins assez d'respect pour moi, pour m'le dire en face. » Et voilà. Le jeune homme leva les yeux au ciel, en conservant son calme. Heureusement qu’il savait se maîtriser. « Bien sûr que j’allais te le dire, tu me prends pour qui ? » Une personne peu fiable et infidèle, apparemment. Si seulement elle savait… « Je ne sors pas avec Elise.  C’est une relation professionnelle. » Il n’allait pas lui sortir le complet de : ce n’est pas ce que tu crois, chéri… C’était du déjà-vu, et ça la mettra sans doute plus en colère qu’elle ne l’était déjà. « Elise a été renié par sa mère. Je l’aide à retrouver une place parmi les Sang-Purs. Une place qui n’est pas dû à sa famille, mais à ses compétences. » Dima passa une main dans ses cheveux, un peu agacée de devoir répéter quelque chose qui lui semble si évident. « Je ne l’ai embrassé que pour faire taire sa mère, qui l’insultait et l’humiliait devant tout le monde, et même devant les personnes avec qui elle travaille au Ministère. » Le jeune homme planta son regard dans les yeux de la blonde. « C’est la vérité. » Crue,  sans détour ou faux-semblants. Et si cela ne lui plaisait pas, c’était pareil.:copyright:️ 2981 12289 0

descriptionJ'croyais pas les magazines people, mais ça c'était avant...  EmptyRe: J'croyais pas les magazines people, mais ça c'était avant...

more_horiz
J'croyais pas les magazines people, mais ça c'était avant...

Lundi 3 janvier 2022

Elle avait, elle avait envie de l'étrangler. Il soupirait ? Il était sérieux ? Après... après tout ce qui s'était passé il était sérieux ? Elle avait envie de pleurer et de tout casser. Il se foutait d'elle hein ? C'était pas possible d'être aussi con ! Elle l'écouta interloquée, il... Nan mais il se prenait pour qui avec son air sur de lui ? Qu'elle allait accepter d'être juste la pauvre fille ? Celle dont tout le monde se fout parce qu'elle a eut la mauvaise idée d'avoir une relation avec quelqu'un d'un classe plus élevée ? Elle savait que Dima se fichait de ce genre et elle aussi... Mais il n'était pas seulement question d'elle.

"Pour le gars qui embrasse une autre meuf devant un public ! Tu crois que j'dois penser quoi au juste Dmitry Romanov ? Que j'dois juste prendre bien les choses alors que tout le monde ou presque me regarde avec pitié ? Alors que j'te faisais confiance. J'me fous complètement de pourquoi tu l'as fait ! Et tu es un crétin fini si tu crois que ça a la moindre importance ! " La voix de Morticia tremblait, mais pas de peine. C'était de la rage, une rage à peine contenue. C'était la première fois que qui que se soit pouvait la voir dans cet état. Et c'était effrayant de voir qu'une jeune femme aussi joyeuse et pleine de vie pouvait se montrer aussi virulente. Elle le regarda dans les yeux froidement, il n'y avait pas de compréhension. Pas d'arrangement possible.

"Tu crois vraiment que tu peux faire ça et rev'nir la bouche en cœur ? Que tu peux justifier ça parce qu'elle s'est fait humilier par sa famille ? Dis moi tu vas faire ça avec chaque fille que se fait marcher dessus ou juste avec cette fille ? En fait j'en ai vraiment rien à foutre. " Elle eut un rire désarçonnée. Parce qu'en fait elle était en colère et peinée mais elle n'allait pas juste reprendre là où ils en étaient. Parce que si il justifiait ça comme ça maintenant, jusqu'où aurait-il pu aller hein ?

"Nous deux ça n'existe plus. Parce qu’apparemment t'en a rien à foutre de m'humilier en public. Tu pensais p't'être pas aux conséquences, mais moi j'en ai assez. On est pas fait pour être ensemble, et j'le comprends que maintenant." Et ça semblait lui avoir fait un nouveau choc. Ils n'étaient pas du même monde et ça venait juste de lui sauter à la gueule avec violence. Elle s'avança vers la porte elle avait juste envie de mettre le max de distance entre eux pour le moment. Mais il pouvait être sur qu'il regretterait de l'avoir humiliée en public. Elle se fichait pas mal que cette Elise ait été humiliée, il n'avait pas été obligé de l'embrasser. Mais c'est ce qu'il avait fait. Il avait une langue suffisamment acéré pour faire se refermer le caquet de n'importe qui. Qu'il ne se foute pas de sa gueule. Le pire c'est qu'il n'avait sans doute même pas conscience qu'il avait eut un autre choix.

©️Lilith

_________________

Partout où Sid passe, l'ordre et la tranquillité trépassent !


descriptionJ'croyais pas les magazines people, mais ça c'était avant...  EmptyRe: J'croyais pas les magazines people, mais ça c'était avant...

more_horiz
J'croyais pas les magazines people, mais ça c'était avant... Lundi 3 janvier 2022

Dmitry soupira, une nouvelle fois. Il avait bien vu que ce genre d’attitude énervait Morticia et ne faisait que rajouter de l’huile sur le feu, mais il ne pouvait pas s’en empêcher. La jeune fille ne comprenait pas… et elle ne comprendrait sans doute jamais, si elle ne voulait pas l’écouter. De toute manière, Dima essayait de se faire une raison, petit à petit. Morticia et lui, ils ne venaient pas du même monde, et ça n’aurait sans doute jamais coller. Jamais. Surtout que depuis quelques mois, il avait vraiment évolué, de son côté… Le jeune homme avait gagné en maturité – si tant on pouvait parler de maturité pour un Romanov. La jalousie, les coups bas qu’ils s’échangeaient avec Josh depuis le début de l’année l’avait changé. Il avait retrouvé cette ancienne habitude, celle de manipuler, et de prendre avantage sur les autres. Et ça… Non, Morticia ne pourrait pas comprendre. Elle était bien trop gentille pour ça, même si pour l’instant, elle ressemblait à une furie.

« Les autres… depuis quand tu se soucies de leurs avis ? » Dima cherchait le regard de la jeune femme. Ne pouvait-elle pas se calmer un peu et juste écouter ? Un tic agita sa mâchoire, mais le Dmitry faisait des efforts pour se contenir. Si Morticia devait penser qu’il était un crétin pour se sentir mieux, grand bien lui fasse. Même si l’insulte faisait mal. « Pense ce que tu veux. Si tu n’arrives ni à me comprendre, ni à m’écouter, c’est toi que ça regarde. » Jamais il ne lui avait adressé la parole sur un ton aussi froid. Il redevenait le Dmitry de Mahoutokoro, celui qui ne se battait pas mais qui arrivait quand même à faire trembler ses ennemis d’une simple parole. Il soutenait le regard glacial de la jeune fille, sans sourciller. Il était bien pire qu’elle, une fois en colère. « Je sais que ce que je dis n’a aucune importance, pour toi. Est-ce que je ferais ça avec tout le monde ? Non. Seulement avec les personnes qui peuvent m’apporter un avantage dans ce monde. » Car il n’avait aidé Elise juste pour ça : la jeune femme avait de nombreux contacts au Ministère, et Dmitry n’était pas du genre à tourner le dos à un tel atout.

Le jeune homme rattrapa Morticia, qui venait de décamper en direction de la porte, comme si elle voulait s’enfuir après sa tirade. Il lui releva délicatement le visage, pour la forcer à le regarder dans les yeux. Oui, c’était fini. Et ça devait forcément se finir comme ça… Il était probablement destiné à ne jamais avoir une relation normale, apaisée. Après tout, pensait-il assez ironiquement, c’était de famille, non ? « C’est fini, certes. Mais ne crois pas que j’ai fait ça pour te faire du mal, ou t’humilier. Pense que je suis un crétin, un imbécile, un monstre. Pense ce que tu veux. N’essaye pas de comprendre ma vie, mes pensées, si tu veux. Mais ne me fais pas plus machiavélique que je ne le suis déjà. » Une lueur de tristesse éclaira un instant ses yeux, juste avant qu’il ne ferme les paupières pour reprendre son masque d’adolescent froid et blasé. D’un geste, Dima ouvrit la porte de la salle, sans aucun sourire. « Je ne te retiens pas plus longtemps. » :copyright:️ 2981 12289 0

descriptionJ'croyais pas les magazines people, mais ça c'était avant...  EmptyRe: J'croyais pas les magazines people, mais ça c'était avant...

more_horiz
J'croyais pas les magazines people, mais ça c'était avant...

Lundi 3 janvier 2022

Elle ne se souciait pas vraiment de l'avis des autres, c'était pas ça. C'était plus profond que ça en fait, passer pour une idiote. C'était ça le fond du problème, parce qu'elle avait subi plus qu'à son tour des humiliations. Et elle s'était juré qu'à Poudlard on ne l'y reprendrait pas. Et pourtant, et pourtant il venait de l'humilier en public et il ne voyait pas le problème. Elle avait envie de lui hurler dessus encore une fois. Mais non pas cette fois, son visage se ferma complètement.

« Les autres… depuis quand tu se soucies de leurs avis ? » Elle lui fit un sourire vide. "Réfléchis et peut-être que tu trouveras pourquoi. J'm'en soucie pas vraiment, sauf que j'déteste qu'on me prenne pour une idiote. Si tu comprends pas, c'est qu'toi non plus tu m'connais pas." Asséna t'elle d'une voix sans émotions. C'était un mécanisme de protection, se distancer de ses émotions, c'était vital. Elle réalisa qu'elle ne lui avait pas fait suffisamment confiance pour lui parler de son grand-père. La vérité c'est qu'elle n'en avait parlé qu'à Jackson, le seul qu'elle avait laissé vraiment l'approcher.

Elle eut un sourire sans joie, au moins c'était clair. Il était opportuniste, donc si ça pouvait lui rapporter quelque chose il n’hésiterais pas à l'humilier encore. Elle pouvait accepter beaucoup de choses, mais pas d'être une potiche qui accepte ça. Il était hors de question qu'elle vive comme ça, ils n'avaient pas les mêmes ambitions dans la vie. Elle aspirait à une vie simple, pas aux intrigues et autres conneries politiques. Alors elle avait voulu partir, quitter cette pièce pour ne pas craquer. Ne pas pleurer devant celui qui lui faisait autant de mal. Et qui avait l'air de s'en foutre en plus de ça. Mais il l'avait retenu et elle le laissa relevé son visage. Elle ancra son regard dans le sien. Elle le voyait sans le voir, se concentrant sur autre chose, qu'il ne puisse pas lire sa peine dans son regard. C'était facile, même-ci ça faisait longtemps qu'elle n'avait pas fait quelque chose comme ça.

"Tu n'es pas un monstre, juste un gros crétin Dmitry. Et ça tu peux rien y faire." Elle lui avait fait un sourire, un sourire tout ce qu'il a de plus étrange sur son visage. Parce qu'il sonnait tellement faux. Son regard s'ancra réellement dans celui de son homologue. "De tout évidence tu ne peux pas comprendre ma vie non plus. On était pas fait pour être ensemble, c'est tout. Elle se détourna de lui quand il lui indiqua qu’elle pouvait enfin partir.

"Oh et c'est pas parce que t'as pas voulu m'humilier ou m'faire du mal, que tu l'as pas fait. Ou que ça te décharge de quoi que se soit. Rare sont les gens qui veulent vraiment faire l'mal Dmitry, l'enfer est pavé de bonnes intentions..." Ajouta t'elle avant de quitter la pièce sans un regard en arrière. Elle détala ensuite comme un lapin retenant tant bien que mal ses larmes. Elle ne se laisserait pas abattre. Qu'il aille se faire voir ! Elle avait mal au cœur, parce qu'elle n'avait pas pu compter sur lui autant que sur ses amis. Il n'avait pas été présent quand elle avait eut besoin de lui, et pire encore il lui avait fait du mal. Même-ci c'était involontaire, c'était même presque pire. Parce que cela voulait dire qu'il aurait pu recommencer sans comprendre que ça lui ferait du mal. Elle sécha les cours toute la journée, ce jour là.

©️Lilith

_________________

Partout où Sid passe, l'ordre et la tranquillité trépassent !


descriptionJ'croyais pas les magazines people, mais ça c'était avant...  EmptyRe: J'croyais pas les magazines people, mais ça c'était avant...

more_horiz
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum