Hogwarts FamilyConnexion

RPG Harry Potter

In RPG, nous sommes en Janvier 2022.

Partagez

descriptionEntrevue caféinée EmptyEntrevue caféinée

more_horiz
Entrevue caféinée

Vendredi 18 décembre
Thomas avait rendez-vous avec son parrain, Jon Greene. Ils ne s’étaient pas beaucoup vus. Seulement une fois, en vérité. En début d’année. Jon avait montré quelques lieux intéressants à Thomas, genre la cafétéria, l’infirmerie, la bibliothèque. Thomas l’avait trouvé froid et légèrement distant, mais d’un autre côté, il était poli et avait rempli à la perfection son rôle de parrain lors de leur entrevue. Thomas n’avait absolument rien contre lui -de toute façon, il lui en fallait beaucoup pour qu’il n’aime pas être en compagnie de quelqu’un- mais était par moment mal à l’aise en sa présence. Comme si… Comme il avait toujours peur de dire une bêtise.

A 11h13, Thomas entra dans le Cicero. Dans leurs emplois du temps compliqués et totalement différents, les garçons n’avaient trouvés que l’horaire du repas pour se retrouver. Le jeune homme regarda les plats posés sur la table. Il n’avait pas très envie de manger, alors il se contenta de se servir un café pour tenir lors de ses cours de l’après-midi.

Il s’assit sur une table près de l’entrée, pour que Jon le trouve facilement. Il soupira t s’ébouriffa les cheveux. D’après ce qu’il avait compris, ce rendez-vous permettrait de faire une sorte de point sur son début d’année scolaire, la première à l’UMS. Enfin, c’est ce qu’il supposait. Il avala une gorgée de café tout en surveillant les étudiants rentrer.
Lilith

descriptionEntrevue caféinée EmptyRe: Entrevue caféinée

more_horiz
ft. Thomas Hemingway
18 décembre 2021

Entrevue caféinée
Pourquoi est-ce qu'il continuait à s'infliger ça ? Jon s'était inscrit en tant que parrain pour les nouveaux venus depuis sa deuxième année à l'UMS et il avait toujours apprécié le fait de pouvoir aider les autres. Cependant, depuis l'année dernière, il n'avait plus eu beaucoup de temps. Il avait donc été un parrain particulièrement naze et s'était donc promis de ne pas recommencer. Bien évidemment, il avait oublié de se désinscrire du programme de parrainage et il s'était encore retrouvé avec un étudiant de première année à guider.

Bien sûr, ça n'avait pas loupé: on était en décembre et Jon et Thomas ne s'étaient vu qu'une seule fois, au tout début de l'année. Il fallait dire que l'aîné avait eu d'autres Niffleurs à fouetter. N'importe qui d'autre aurait été perturbé en apprenant qu'il avait un demi-frère et une demie-sœur. Jon n'allait évidemment pas raconter tout ça à son protégé, mais au moins, il n'avait pas trop honte de ne pas avoir été trop présent pour lui. Il avait une vraie excuse, pour une fois. Il avait tout de même envoyé un hibou à Thomas pour prendre de ses nouvelles et convenir d'une date pour se retrouver.

Jon arriva un peu en retard au Cicero, Thomas l'attendait déjà. Jon alla vite se commander à manger avant de s'asseoir en face de l'étudiant de première année.

- Désolé, cours avec Professeur Spencer. Tu sais comment c'est. Enfin, je crois ?

Spencer était réputé pour faire traîner ses cours en longueur et relâcher ses étudiants bien trop tard comparé aux plannings. Jon ignorait cependant si Thomas avait eu affaire à lui. L'aîné souffla un grand coup, essoufflé d'avoir trottiné dans les couloirs. Il faudrait qu'il songe à arrêter de fumer - il était tout le temps à bout de souffle pour pas grand chose.

- Alors, comment se passe la vie à l'UMS ? Si tu as des problèmes, je suis là pour t'aider à les régler.

Les années se suivaient et se ressemblaient: Jon ressortait toujours le même genre de discours à tous les premières années qu'il avait parrainé. Les premières fois, il les avait vraiment aidé, mais l'année dernière... Peu importe, Jon allait bien faire les choses, cette fois-ci. Alors qu'il écoutait la réponse de Thomas, son plat apparût devant lui.

- Bon appé... Pourquoi tu ne manges pas ?

Tu parles d'un parrain attentif, pensa Jon qui n'avait même pas remarqué qu'il n'y avait qu'une tasse de café devant Thomas. Il poussa son plateau vers le milieu, prêt à partager s'il le fallait. Au pire, il irait manger un hamburger après les cours chez Barberus. Voilà encore une mauvaise habitude assez peu digne d'un futur Médicomage...

_________________

descriptionEntrevue caféinée EmptyRe: Entrevue caféinée

more_horiz
Entrevue caféinée

Vendredi 18 décembre
« Désolé, cours avec Professeur Spencer. Tu sais comment c'est. Enfin, je crois ? »

Thomas releva la tête et vit son parrain en face de lui. Il était toujours ce charisme aussi imposant que dans ses souvenirs. Il se laissa tomber contre le dossier de sa chaise, légèrement amusé, sans savoir pourquoi.

« J’en ai entendu parler, oui. Après, je ne l’ai eu qu’une seule fois, pour un cours exceptionnel, et il avait été à la hauteur de sa réputation. »

Vingt minutes après la fin présumée du cours, il avait enfin daigné les relâcher. Un vendredi soir. Tous les élèves étaient au bord des nerfs à ce moment-là, dont Thomas. Ca avait été très dur de ne pas se lever pour ne pas partir. Le jeune home tendit une oreille attentive à la question de Jon, qui faisait son job de parrain.


« La vie à l’UMS ? Ereintant. Epuisant. Stressant. Agaçant par moment. » Il eut un petit sourire pour lui-même. « Mais je m’éclate malgré tout, et je ne regrette rien. Par contre, j’ai juste une question. Vers quelle année on peut commencer à postuler pour des stages ? »

Il le regarda en attendant sa réponse. La théorie était certes importante, mais il retenait plus facilement en pratiquant. Aussi, il aimait le sens du contact avec les patients. Thomas trouvait ça plus intéressant de voir les patients comme des personnes et non comme des malades.

« Bon appé... Pourquoi tu ne manges pas ? »

Le jeune homme regarda Jon tendre son plateau vers lui. Il le remercia d’un signe de tête, mais le refusa en levant la main. Il but d’un coup la moitié du café et reposa sa tasse.

« C’est gentil, mais non merci. Je suis incapable d’avaler un morceau quand j’ai mal dormi. »

Il avait passé la moitié de la nuit sur son dernier devoir pour être sûr qu’il était parfait. Ça lui arrivait de temps en temps de sauter un repas. La fatigue lui coupait toute envie de manger. Ça expliquait peut-être le fait qu’il était tout mince et un peu gringalet, pas du tout impressionnant. Mais bon, il s’en fichait. Il avait développé tout un tas de tics depuis l’année de ses BUSE qui l’aidaient en quelque sorte à s’accrocher à quelque chose quand il était noyé dans les révisions.
Lilith

descriptionEntrevue caféinée EmptyRe: Entrevue caféinée

more_horiz
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum