Hogwarts FamilyConnexion

RPG Harry Potter

In RPG, nous sommes en Janvier 2022.

Partagez

descriptionSortilèges de Disparition pour 5ème année en manque d'attention EmptySortilèges de Disparition pour 5ème année en manque d'attention

more_horiz
Sortilèges de Disparition pour 5ème année en manque d'attentionLundi 15 février 2021

Seamus m’avait demandé en mariage hier. Ça y était, nous étions désormais fiancés. Il avait tenu à faire les choses dans les règles de l’art, notamment en me demandant ma main un 14 février, date symbolique pour nous deux. J’étais fière de me balader désormais avec ma bague de fiançailles à mon doigt. Ce matin, plusieurs de mes collègues m’avaient demandé les détails de sa demande et j’avais été très fière de tout leur raconter.  

Malheureusement, au château, les temps étaient toujours aussi sombres. Shane Baker faisait régner la terreur en tant que Brigadier et n’hésitait pas à torturer les élèves dès qu’il pouvait mettre la main sur l’un d’entre eux. Et ce n’était pas le directeur, Julian Nott, qui y changerait quelque chose. Froid, distant et perfide, il encourageait tous les actes de ses chers Brigadiers qui semaient le trouble dans les couloirs. Beaucoup de parents avaient décidé de retirer les élèves de Poudlard aux vacances de Noël, jugeant l’école trop dangereuse. Malgré le manque d’effectifs, nous fonctionnons toujours en classes séparées : si les loups-garous, vampires et leurs hybrides n’étaient plus acceptés à l’école, les demi-Trolls, les demi-Vélanes et tous les autres hybrides étaient dans des classes séparées aux autres sorciers dits « normaux ». En tant que demi-Vélane, je craignais le jour où je ne serai plus autorisée à enseigner aux sorciers. Si un jour, Shane arrivait comme directeur, cela pourrait bien se produire. En attendant, je continuais mes cours le plus normalement possible.

Mon premier cours, de 10h à 11h, se passait avec les 5èmes années, Serdaigle et Serpentard. Parmi eux, il y avait Nathan Thomas. J’avais développé une relation particulière avec ce jeune homme. Je savais que mes collègues ne voyaient en lui qu’un trouble-fête, un bon à rien, aussi bête qu’un Troll. Pourtant, ce n’était pas du tout la vision que j’avais de lui. Je m’étais surprise à rire de bon cœur avec lui et en l’aidant à quelques devoirs, j’avais constaté que le jeune homme était loin d’être bête. Bien au contraire. Il suffisait de croire en lui et il se révélait être une toute autre personne. Bien sûr, je ne lui avais pas encore confié ce que je voyais en lui : je craignais qu’il se braque et ne me fasse plus confiance. J’attendrais le bon moment même si avec ce que préparaient les Insurgés mes jours étaient comptés.  

Dans un mois, les Insurgés comptaient attaquer Poudlard pour se débarrasser des Résurgents qui s’y terraient. Ca promettait d’être grandiose mais aussi terriblement risqué. J’avais un fils, il avait un an et demi. Et si je ne revenais pas ? et si je laissais ce petit bout orphelin ? Comme Harry ? Comme Edward ? Je préférais ne pas y penser car je savais que ce soit moi ou Seamus, nous ferions tout pour nous battre jusqu’au bout.  

« Entrez ! » annonçais-je en ouvrant d’un coup de baguette la porte de ma classe, étant déjà à l’intérieur. Les 5èmes années entrèrent, tous très bruyants. Quelques-uns me dirent bonjour, mais la plupart se révélait assez malpoli. Je souris à Nathan et Peter, souvent collés l’un à l’autre lorsqu’ils avaient un cours ensemble. Il y avait aussi Juliette Holmes dans le lot, Dmitry Romanov, Dwight Rosier, Eden Bennett, Park Da-Hyeon, Baltazar Carrow, Fred Weasley et Romilda Jordan. Chacun prit place à leurs sièges habituels et d’un coup de baguette j’inscrivis sur le tableau la leçon du jour : « Sortilèges de Disparition. »  

Les 5ème année n'étaient pas ma classe préférée. En général, ils commençaient à être titillés par leurs hormones et c'était là que mon charme de Vélane faisait réagir quelques-uns des élèves qui pouvaient parfois avoir des remarques déplacées à mon égard.

« Bien, bonjour à tous ! » dis-je en avançant jusqu’au tableau. « J’espère que vous avez passé un bon week-end et que vous avez pensé entre autres à faire le devoir de recherches sur les Sortilèges de Disparition. » A l’entente de ce devoir, la plupart sortirent leurs parchemins sur le bord de la table. « Nathan, Peter, vous ne sortez rien ? » m’étonnais-je. « Et est-ce que Mr. Romanov pourrait cesser ses bavardages ? Il n’y a pas besoin de s’extasier autant pour un devoir à rendre. » répliquais-je d’un ton sévère avant de retourner la tête vers Nathan et Peter pour recueillir leurs excuses à 2 Mornilles.

Sortilèges de Disparition pour 5ème année en manque d'attention Original
:copyright:️️ YOU_COMPLETE_MESS

_________________

descriptionSortilèges de Disparition pour 5ème année en manque d'attention EmptyRe: Sortilèges de Disparition pour 5ème année en manque d'attention

more_horiz
Sortilège de Disparition pour 5ième année en manque d’attention Lundi 15 février 2021Juliette Holmes et Peter McLaggen était arrivé au même moment devant la salle. Le jeune lui sourit avec son célèbre sourire de charmeur, mais attendait en réalité Nathan. La personne de cinquième année qu’il avait le plus envie de voir, encore plus que son ennuyante petite amie. D’ailleurs, elle arriva le plus bruyamment possible, se jetant au cou de son petit ami. Pour se débarrasser rapidement de la sangsue, Peter toqua à la porte pour entrer dans la salle. Il préférait une journée de métamorphose plutôt que de la supporter encore une minute.

« Entrez ! »

La porte s’ouvrit toute seule comme par magie. Remarque, dans une école de magie, ça paraissait logique. Peter répondit au sourire de la prof par un signe de tête avant d’entraîner Nathan au fond de la classe. Le garçon sortit une feuille de brouillon dans le but de couvrir le parchemin de grilles de morpion. Juliette s’assit comme d’habitude sur le côté, au milieu, discrètement. Les élèves observèrent alors les mots Sortilèges de Disparition s’inscrire sur le tableau.


« Bien, bonjour à tous ! J’espère que vous avez passé un bon week-end et que vous avez pensé entre autres à faire le devoir de recherches sur les Sortilèges de Disparition. »

Juliette sortit le devoir qu’elle avait terminé le matin-même vers trois heures avant de se jeter dans son lit pour une courte nuit. Le rythme cardiaque de Peter s’accéléra. Il avait totalement oublié ce devoir.

« Nathan, Peter, vous ne sortez rien ?  Et est-ce que Mr. Romanov pourrait cesser ses bavardages ? Il n’y a pas besoin de s’extasier autant pour un devoir à rendre. 

Pendant que la prof se tournait vers Dmitry, Peter se creusa les méninges pour trouver une excuse. Il hésita un moment ; une excuse plausible ou une excuse à tirer par les cheveux ? Quitte à se faire punir, autant le faire jusqu’au bout. Peter desserra légèrement sa cravate avec un sourire charmeur en regardant Victoire Weasley dans les yeux.

« Mon devoir ? Oh, madame, il faut que je vous raconte une histoire extra-or-di-naire qui m’est réellement arrivé. En fait, hier, je faisais sagement mon devoir dans la bibliothèque, dans le plus grand des silences, quand j’ai ressenti le besoin de prendre l’air. Alors j’ai pris mon parchemin, ma plume et mon encre, et je suis sortit tout aussi silencieusement pour rejoindre l’extérieur. Je gambadais jusqu’à ce que je trouve un banc pour m’asseoir. Je continuais de rédiger mon devoir, j’avais même posé le point final après ma conclusion, quand je vis une bête noire énorme se diriger vers moi. Je me levais, mais je me rendis compte que c’était mon devoir qu’il voulait. J’ai couru jusqu’au château, mais il me suivait, il allait me sauter dessus ! Je dus lui jeter mon parchemin pour qu’il me laisse tranquille. Mais la nuit tombait, et je dus me coucher pour être en forme pour les cours. Mais je n’ai pas eu le temps de le réécrire. Par contre, comme vous êtes une excellente prof totalement compréhensive et talentueuse, je me suis dit que vous compreniez. »

L’excuse de Peter déclencha des rires chez les Serpentards et chez ses amis. Le jeune homme, qui ne savait pas que sa prof était une Vélane, n’était pas du tout sensible à son charme. Il avait essayé de jouer le séducteur pour atténuer sa punition.
© 2981 12289 0

Dernière édition par Peter McLaggen le Mer 10 Juil - 16:37, édité 1 fois

descriptionSortilèges de Disparition pour 5ème année en manque d'attention EmptyRe: Sortilèges de Disparition pour 5ème année en manque d'attention

more_horiz

Sortilèges de Disparition pour 5ème année en manque d'attention
Lundi 15 février 2021

Dmitry s’appuya sur le mur du couloir en souriant. Ce week-end, il avait put discuter avec sa sœur. Ces moments entre eux deux lui manquaient beaucoup, mais le jeune homme avait réussi à lâcher un peu de pression. Encore trois années à Poudlard, et peut-être que Svetlana et lui se rejoindraient pour faire leurs études supérieures ensembles ? Qui sait de quoi l’avenir était fait ? En tout cas, il attendait impatiemment la nouvelle occasion de revoir la jeune femme. Il s’était écoulé un mois, jour pour jour, depuis qu’il l’avait vu au Nouvel An, en Russie. Depuis que Nikolaï et Irina faisaient officiellement partis de la famille… Dima se passa une main dans les cheveux, pensif. Que de changements, chez les Romanov ! Et ce n’était pas finis. Irina allait bientôt revenir en Angleterre, comme son échange scolaire touchait à sa fin. Et là, ils pourraient enfin vraiment s’amuser…

Le jeune homme entra dans la salle de classe, avec ses autres camarades, lorsque la professeur leur ouvra la porte. Il ne savait pas trop quoi penser de Miss Weasley, la jeune femme avait quelque chose d’irrésistiblement attirant – au point où s’en devenait gênant. Dmitry n’était pas du genre à se laisser guider par ses émotions, mais par son cerveau. Alors quand c’était ses hormones qui lui dictaient ses actions, le jeune homme se rebiffait presque instantanément ! On ne pouvait pas faire confiance aux émotions, aux sentiments et à toutes ces choses qui faisaient prendre des décisions aussi stupides qu’irréfléchis. Et puis… Dima soupira. Il ne pouvait pas s’amuser autant qu’à Mahoutokoro, ici. Les professeurs n’étaient pas vraiment corruptibles, et il n’était pas accompagné de sa petite bande qui tenait en respect les autres. Se battre lui manquait, même s’il n’avait jamais montré son vrai potentiel au Japon. Le jeune homme lança un rapide regard vers la professeur, en s’asseyant. Non, vraiment, il n’arrivait pas à lui faire confiance. C’était… son instinct, l’instinct de survie des Romanov qui lui soufflait de se méfier de Miss Weasley. Un éclair passa rapidement dans les yeux du Serdaigle. Miss, mais plus pour très longtemps, apparemment…

Dmitry sortit son devoir, avec une lenteur infinie. Le rédiger avait été fastidieux. Non pas parce qu’un devoir de recherche sur les sortilèges de disparitions était dur, mais parce qu’il avait déjà étudié tout ça. C’était un des inconvénients des échanges scolaires : toutes les écoles n’avaient pas le même programme, et ne voyaient pas les sortilèges en mêmes temps. « Nathan, Peter, vous ne sortez rien ? » Dima ricana en regardant ses deux camarades, qui venaient de se faire rabrouer par la prof. Il faut dire qu’ils n’étaient pas vraiment discret, ces deux-là, lorsqu’ils commençaient à parler. Le Serdaigle profita de cette bonne diversion, offerte sur un plateau par Miss Weasley, pour se retourner vers les personnes derrières lui. Il montrait ostensiblement la bague de la jeune femme, un sourire en coin. Si elle pensait pouvoir éviter des questions sur ses fiançailles, c’était raté. « Et est-ce que Mr. Romanov pourrait cesser ses bavardages ? Il n’y a pas besoin de s’extasier autant pour un devoir à rendre. » Dmitry se retourna sur son siège, sans se départir de son sourire. On ne savait pas vraiment s’il se moquait ou non de son interlocuteur, lorsqu’il souriait ainsi. « Oh, bien sûr, Mr. Romanov peut cesser ses bavardages. » Les doigts croisés sous le menton, le jeune homme regarda avec un brin d’insolence sa professeur dans les yeux, avant de détourner le regard pour fixer le tableau. Miss Weasley semblait en grande discussion avec Nathan et Peter : c’était le moment parfait pour mettre un peu de pagaille dans ce cours. « Mais Mr. Romanov reste tout de même étonné : vous allez bientôt vous marier, professeur ? » Le Serdaigle se retourna vers la personne à côté de lui, Eden Bennett, qui commençait lui aussi à alpaguer Peter avec un grand sourire ironique. « Désolé pour toi, Winnie, mais on dirait que le cœur de la prof est déjà prise ! Il faudra te trouver une nouvelle excuse pour ton devoir ! » Ajouta le Poufsouffle en brandissant fièrement le sien. Il n’était sans doute pas génial, mais au moins Eden avait le mérite de l’avoir fait. :copyright:️ 2981 12289 0

descriptionSortilèges de Disparition pour 5ème année en manque d'attention EmptyRe: Sortilèges de Disparition pour 5ème année en manque d'attention

more_horiz
Nathan, à sa grande habitude avait passé sa matinée à râler des cours. Il était fatigué, les cauchemars ayant encore frappé. Par conséquent, deux petits arcs de cercle légèrement bleutés se dessinaient sous ses yeux.
Il avait décidé de passer les prochains cours à rire avec les autres. à quoi bon étudier quand on n'a aucune envie d'apprendre quoi que ce soit. Il ne savait même pas quel travail il allait faire plus tard ! "Quelle blague, que l'école" se disait-il.
Ce qui lui rendit un radieux sourire fut de voir Peter. C'est un merveilleux ami, n'est-ce pas ?
Il entre dans la classe quand le professeur ouvrit la porte, partant directement s'asseoir aux côtés de McLaggen.
Il fit un simple signe à Victoire, se tournant vers Peter pour bavarder avec lui. Le voyant commencer à tracer un morpion, il sortit de quoi noter, dans le but de s'amuser avec lui. Pourquoi s'embêter à écouter un cours quand on peut tout simplement jouer ?
Il fut arrêté dans son élan par la voix de son professeur.
« J’espère que vous avez passé un bon week-end et que vous avez pensé entre autres à faire le devoir de recherches sur les Sortilèges de Disparition. »
Il s'immobilise un instant, la main dans son sac, sans en sortir une feuille de devoir. Bien sûr que non, il ne l'avait pas fait. Déjà, qu'on s'embêtait à aller en cours, pourquoi continuer en sortant de ceux-ci ?
Il se redresse lentement en écoutant l'excuse de Peter. Son sourire s'élargissait de plus en plus jusqu'à même laisser un rire s'échapper. Eh bien, quelle histoire !
Il dut réfléchir à vitesse grand V pour trouver une excuse. Il ne cherchait pas quelque chose de logique, mais bien une autre histoire farfelue pour faire rire la galerie. De toute façon, il ne se serait jamais embêté à chercher une excuse s'il ne voulait pas amuser les autres, un simple "Je ne l'ai pas fait, car je vous emmerde" aurait suffit, bien qu'avec une punition en plus.
Il plongea donc son regard dans celui de l'adulte, un sourire angélique aux lèvres.
" Vous savez Madame, je vous aime tellement, vous êtes une bonne personne, avec de bonnes intentions. Vous êtes également très jolie. ("Toujours commencer par complimenter, les filles aiment ça" se disait-il) Alors pour vos jolis yeux, j'ai passé toute la nuit à travailler sur mon devoir. Malheureusement, c'est ce soir là que j'ai aussi décidé d'ouvrir "Le Monstrueux Livre des Monstres" et qu'il a décidé que mon devoir était bien meilleur que tout au monde. Alors si vous voulez le récupérer, je crois qu'il est déchiqueté quelque part dans ma chambre. "
Il utilise sa meilleure tête d'ange, usant de son charme légendaire.

descriptionSortilèges de Disparition pour 5ème année en manque d'attention EmptyRe: Sortilèges de Disparition pour 5ème année en manque d'attention

more_horiz
Sortilèges de Disparition pour 5ème année en manque d'attentionLundi 15 février 2021

Dmitry Romanov ne ratait pas une occasion pour se faire remarquer, comme à peu près tous les plus turbulents de cette classe. « Oh, bien sûr, Mr. Romanov peut cesser ses bavardages. » Je lui jetais un nouveau regard sévère pour le prier de cesser cette insolence alors que j’attendais les excuses de Peter et Nathan.

« Mon devoir ? Oh, madame, il faut que je vous raconte une histoire extra-or-di-naire qui m’est réellement arrivé. » Et ca y était. On était parti. Peter allait nous servir une nouvelle histoire abracadabrante et faire rire toute la classe. Je croisais les bras devant moi, écoutant la fin de son récit. « Par contre, comme vous êtes une excellente prof totalement compréhensive et talentueuse, je me suis dit que vous compreniez. » Je penchais la tête sur le côté. « Mais bien sûr que je comprends Peter. Je me demandais juste si cette grosse bête noire n’avait pas le nom de Romilda ou que sais-je … Eden, peut-être ? » proposais-je. Je connaissais sans grand mal les amitiés qui se nouaient au sein de l’école et Peter était l’un des garçons les plus populaires de son année. Je soupirais.

« Et toi, Nathan ? » Le jeune blondinet eut un grand sourire, comme tout fier d’être enfin au centre de l’attention pour raconter sa propre histoire. « Vous savez Madame, je vous aime tellement, vous êtes une bonne personne, avec de bonnes intentions. Vous êtes également très jolie. » Je roulais des yeux. « Alors pour vos jolis yeux, j'ai passé toute la nuit à travailler sur mon devoir. Malheureusement, c'est ce soir là que j'ai aussi décidé d'ouvrir "Le Monstrueux Livre des Monstres" et qu'il a décidé que mon devoir était bien meilleur que tout au monde. Alors si vous voulez le récupérer, je crois qu'il est déchiqueté quelque part dans ma chambre. » Je souris à mon tour comme conquis par leurs deux histoires qui continuaient de faire rire toute la classe.

« Que de malchance en tout cas pour vous deux ! » commentais-je avec une tête faussement désolée. « Heureusement pour vous, j’ai l’endroit parfait pour venir refaire ce devoir. » J’agitais ma baguette et fis léviter deux morceaux de parchemin sur lequel j’écrivis rapidement. « Vous avez gagné deux heures de retenue à faire avec le professeur O’Conell ce samedi. » J’entendais déjà les protestations et levais le doigt. « Attention, si je n’ai pas ce devoir après ces deux heures, je peux très bien en rajouter quelques-unes de plus. Et j’ai une bonne nouvelle pour vous : il n’y aura aucune bête noire ni monstrueux livre pour manger votre devoir. » Je leur lançais un clin d’œil avant de retourner à mon bureau.

D’un coup de baguette, je fis léviter les devoirs au-dessus des tables de chacun, observant qui ne me l’avait pas encore rendu. « Mais Mr. Romanov reste tout de même étonné … » Je tournais la tête vers le jeune homme de Serdaigle qui n’avait visiblement pas fini son numéro. « … vous allez bientôt vous marier, professeur ? » Evidemment, la bague. Soit je niais tout en bloc et j’allais en entendre parler tout le cours, soit … « En effet, Dmitry. » Le jeune homme me félicita et je secouais la tête pour me reconcentrer sur ma tâche. « Eden, pas de devoirs toi non plus ? » m’étonnais-je avant de le couper. « Non, je ne veux pas connaître ton excuse aussi palpitante soit-elle. Deux heures de retenue au même titre que tes camarades. »

Et d’un geste rapide, j’attirai les autres devoirs sur mon bureau. Il était toujours chargé de parchemins et de plumes. Aujourd’hui, il contenait surtout quelques cadres photos de Seamus, David et moi et une vieille étoile de mer traînait sur le bureau, comme souvenir de l’été que nous avions passé. « Je vous les rendrai lundi prochain. » promis-je aux 5èmes années. « Bien, commençons à présent. » J’attrapais mes notes et tournais la tête vers la classe. « Qui peut me dire ce que sont les Sortilèges de Disparition ? » demandais-je en tenant ma baguette entre mes deux mains. « Juliette ? » dis-je en désignant la jeune femme.

« Et quelle est sa formule ? » ajoutais-je en regardant le reste de la classe. Je lançais un sort de Lévitation sur le parchemin entre Nathan et Peter. « Je sais que le cours vous passionne énormément, alors s’il vous plait, restez concentré. » les avertis-je en faisant venir le parchemin dans ma main, sans y jeter le moindre regard. « Sortez vos parchemins, nous allons noter quelques phrases de la leçon. » Les mains derrière le dos avec le parchemin et ma baguette, je passais entre les rangs pour commencer à dicter la théorie. Mes cours fonctionnaient ainsi : on passait une demi-heure à une heure à noter la théorie, puis l’heure suivante, on passait à la pratique.
:copyright:️️ YOU_COMPLETE_MESS

_________________

descriptionSortilèges de Disparition pour 5ème année en manque d'attention EmptyRe: Sortilèges de Disparition pour 5ème année en manque d'attention

more_horiz
Sortilège de Disparition pour 5ième année en manque d’attention Lundi 15 février 2021Peter regarda la prof. C’était une bonne prof et elle avait le sens de l’humour. « Mais bien sûr que je comprends Peter. Je me demandais juste si cette grosse bête noire n’avait pas le nom de Romilda ou que sais-je … Eden, peut-être ? » Peter ignora royalement le regard de sa petite amie et se tourna vers Eden. Charmeur, il lui envoya des clins d’œil et lui envoya de faux baisers imaginaires. Puis il se tourna vers Nathan pour écouter son histoire, un petit sourire aux lèvres. Son coude collé à sien, son regard était rivé sur ses lèvres qui bougeaient en fonction des mots qu’ils prononçaient. « Que de malchance en tout cas pour vous deux ! » Le jeune homme se tourna et regarda de nouveau la prof. « Heureusement pour vous, j’ai l’endroit parfait pour venir refaire ce devoir. Vous avez gagné deux heures de retenue à faire avec le professeur O’Conell ce samedi. » Une retenue, il s’y attendait. Mais pas le samedi ! Le samedi, c’était important pour Peter ! « Mais, professeur, samedi je peux pas ! J’ai entraînement de Quidditch pour battre les Poufsouffle ! » Il s’interrompit en voyant le doigt levé de Miss Weasley. Il soupira et se laissa tomber contre le dossier de sa chaise. « Attention, si je n’ai pas ce devoir après ces deux heures, je peux très bien en rajouter quelques-unes de plus. Et j’ai une bonne nouvelle pour vous : il n’y aura aucune bête noire ni monstrueux livre pour manger votre devoir. »

Les Serpentards écoutèrent attentivement la réponse sur la vie privée de la prof. Peter haussa un sourcil. C’était pas étonnant qu’elle était fiancée. Au fond, malgré le bordel qu’il foutait, il aimait bien le professeur Weasley. « Désolé pour toi, Winnie, mais on dirait que le cœur de la prof est déjà prise ! Il faudra te trouver une nouvelle excuse pour ton devoir ! » Avec un sourire amusé, Peter se tourna vers Eden. « Oh, mais tu le sais très mon petit lapin adoré, que c’est ton cœur que je rêve de posséder. » Il lui envoya un baiser de loin avant de ricaner. Décidément, il adorait embêter Eden. Jamais il n’aurait pu imaginer que leur amitié vache serait en même temps une amitié profonde. Quand il vit que Eden aussi se trouvait en retenue, il lui envoya une boulette de papier sur la tête, où il y avait écrit « Bien fait ! » dessus.

Miss Weasley fit parvenir à elle le restant des parchemins jusqu’à son bureau pour commencer son cours. Juliette attrapa son Manuel qu’elle ouvrit, alors que Peter, le corps très proche de celui de Nathan, continuait son morpion. « Je vous les rendrai lundi prochain. Bien, commençons à présent. Qui peut me dire ce que sont les Sortilèges de Disparition ? Juliette ? » La jeune femme sursauta et leva les yeux vers sa prof. Elle avait bossé sur son devoir et savait ce que c’était, mais n’était pas très à l’aise à l’oral. Il lui fallait toujours une seconde avant de répondre. « Ah… Euh… C’est un sort qui permet de faire disparaître les objets, mais aussi les animaux… Avec une formule différente… » Elle baissa légèrement les yeux après la réponse de la prof. « Et quelle est sa formule ? » Peter leva les yeux alors que son parchemin barbouillé de grilles se leva dans les airs pour aller jusqu’au bureau de la prof. « Je sais que le cours vous passionne énormément, alors s’il vous plait, restez concentré. » Le jeune homme se redressa et leva la main, en répondant sans attendre l’accord de la prof : « Evanesco. C’est la formule du sortilège de Disparition. » Il regarda Juliette et fit : « Quoi ? Ca m’arrive d’être bon élève par moment. » La jeune fille haussa les sourcils alors que Peter se réavachit sur sa table, en se tournant vers Nathan. « Sortez vos parchemins, nous allons noter quelques phrases de la leçon. » Durant le cours de théorie, Peter restait avachi sur son bureau en prenant les notes sous la dictée de la prof, tout en griffonnant des symboles sur le parchemin de Nathan, pour s’occuper. Mais il s’ennuyait quand même. Il fronça les sourcils et refit une boulette de papier qu’il envoya sur la tête de Juliette. « Hé. Tu me files un morceau de parchemin ? J’en ai plus. » La jeune femme haussa un sourcil et regarda sa feuille gribouillée de partout. « Si t’arrêtais de faire des boulettes, t’en auras sûrement plus. » Dans un sourire elle se retourna vers son manuel. Peter ne se laissa pas abattre et continua de préparer des boulettes. Il donna un coup de coude malicieux à Nathan, et en jeta une sur Juliette, puis une sur Eden, puis une sur Juliette, puis une sur Eden… Tout en ignorant les regards noirs de Romilda. Bah, il passerait quelques minutes après le cours à l’embrasser langoureusement pour se faire pardonner.
© 2981 12289 0

_________________

Go emmerder le monde !

descriptionSortilèges de Disparition pour 5ème année en manque d'attention EmptyRe: Sortilèges de Disparition pour 5ème année en manque d'attention

more_horiz

Sortilèges de Disparition pour 5ème année en manque d'attention
Lundi 15 février 2021

Dmitry ne put s’empêcher de lever les yeux en entendant l’histoire de Nathan. Elle était presque aussi risible que celle de Peter, mais au moins, ces deux-là mettaient une bonne ambiance dans le cours. On était sûr de ne pas s’ennuyer, avec eux, ni avec l’hyperactif de Poufsouffle qui était assis à côté de lui. Dima avait presque – presque – pitié de ces pauvres professeurs qui devaient supporter leur classe de cinquième année.
« Mais bien sûr que je comprends Peter. Je me demandais juste si cette grosse bête noire n’avait pas le nom de Romilda ou que sais-je … Eden, peut-être ? » Des ricanements et des sifflements se firent entendre, du bout de la salle, alors que le jeune homme, ignorant les gamineries de Peter, se récriait, consterné. « Vous avez si peu d’estime pour moi que vous pensez que je l’aurai encouragé à ne pas faire son devoir ? » Ça, c’était vraiment trop fort. Il n’était pas le petit élève modèle, certes, mais Eden savait qu’il ne fallait pas prendre les cours à la légère. Et puis, comme si Peter avait besoin de lui pour oublier de faire ses devoirs ! On parlait de Peter là, il ne fallait pas que Miss Weasley oublie cet état de fait.

Dmitry ricana en entendant la sentence de la professeur. C’était dommage pour eux ! À la fin du cours, il leur apprendrait à débiter des mensonges un peu plus crédible, à l’avenir. Parce que là… Le Serdaigle ne connaissait pas encore très bien Peter, ou Nathan, mais ce serait peut-être une bonne occasion pour sympathiser, non ? Comment mentir à un prof en trois leçons… ça sonnait plutôt pas mal, dans sa tête.  « En effet, Dmitry. » Le jeune homme s’accorda un petit sourire, triomphant. Il en était sûr ! Maintenant, la plupart des élèves casses-pieds de Poudlard allaient sans doute se partager la nouvelle en moins de deux. Et ça mettrait encore un peu plus d’agitation dans la vie du château. « Eden, pas de devoirs toi non plus ? » Le jeune homme ouvrit la bouche, pour rectifier l’erreur de sa professeur : il avait bien fait son devoir, son parchemin était même encore sur sa table ! « Non, je ne veux pas connaître ton excuse aussi palpitante soit-elle. Deux heures de retenue au même titre que tes camarades. » Eden ferma la bouche, sans rien pouvoir dire, ahurie devant autant d’injustice. La mine renfrognée, il décida se prendre son mal en patience, au moins jusqu’à la fin du cours. Là, il pourrait s’expliquer avec Miss Weasley. Pas question qu’il se prenne deux heures de colle alors qu’il n’avait rien fait !

Au moins, il n’était pas le seul à subir le courroux du prof aujourd’hui : Peter et Nathan venait encore de se faire prendre en train de jouer au lieu d’écouter. « Hé, si ça se trouve c’est son mariage qui met la prof dans tout ses états, non ? » lui souffla Dmitry en riant doucement. Eden eut un demi-sourire, mais préféra se concentrer pour noter son cours. Ce n’était déjà pas facile pour lui de suivre en restant à peu près calme, alors si en plus son pote s’y mettait… Et puis, puisque Miss Weasley semblait avoir une dent contre lui aujourd’hui, autant se la mettre à la bonne en lui montrant qu’il était travailleur, non ?

A côté de lui, Dmitry prit la boulette que Peter avait envoyé au Poufsouffle, intrigué. Il ne comprenait pas vraiment le genre d’amitié qu’ils entretenaient, tout les deux. Dmitry retourna le papier, écrivit « Tu veux pas sortir avec Eden ? » avant de rouler la boulette, de la lancer sur Peter et… de complètement rater son tir. La boulette atterrit sur le bureau de Nathan, pile au milieu. Dima haussa les épaules : au pire, ce n’était pas si mal, vu que Nathan était à côté de Peter. Il commença à dessiner sur son parchemin, vu qu’il ne pouvait pas parler avec Eden qui était soudainement devenu studieux – il supportait même avec un certain flegme les boulettes du Serpentard. Sortilège de Disparition, quelle barbe ! Il avait déjà vu ça, à Mahoutokoro… Pourquoi est-ce qu’il devait subir un autre cours, dans une autre langue, mais sur le même sujet, hein ?
Au bout d’un moment, Eden n’y tient plus. Il déchira un coin de son parchemin, se leva un peu, et lança une boulette de toute ses forces sur Peter, qui se la prit en plein dans l’œil. « Bien fait ! » Murmura-t-il en souriant, heureux d’avoir pût prendre sa revanche sur son ami. C’est en se retournant qu’il croisa le regard de Miss Weasley… C’était raté pour lui demander de ne pas le punir, non ? « Je… J’vous jure qu’il m’a cherché, Miss! » S’écria le Poufsouffle, en tentant de se défendre comme il le pouvait.:copyright:️ 2981 12289 0

descriptionSortilèges de Disparition pour 5ème année en manque d'attention EmptyRe: Sortilèges de Disparition pour 5ème année en manque d'attention

more_horiz
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum