Hogwarts FamilyConnexion

RPG Harry Potter

In RPG, nous sommes en Janvier 2022.

Partagez

descriptionAshley N. Anderson EmptyAshley N. Anderson

more_horiz
Personnage : Ashley N. Anderson
 
Salut, je me présente, je suis Ashley Natasha et il y a 23 ans j'ai embelli le monde en arrivant à New York, le 10 juin 1999. Je suis américaine, d'origine américaine & marocaine. Je suis une sorcière et qui plus est un Sang-Mêlée. Petite anecdote : il paraît que je ressemble à Camilla Mendes. Je suis hétérosexuelle et ce jusqu'à nouvel ordre et si tu veux tout savoir, je suis célibataire. Oh et j'étais à Durmstrang (entre sept. 2010 et juin 2020) et je suis à présent en 2ème année à l'UMS (depuis sept. 2020). J'ai emprunté le cursus de Magie Avancée. Je suis neutre.


  Sinon concernant l'univers de la magie ?

  ○ Une anecdote à nous partager ? J'adore le maquillage, et je peux passer une journée entière à choisir un rouge à lèvre, est-ce que ça compte comme anecdote?

  ○ Quelles étaient tes matières préférées à l'école ? Les potions. J'y étais sans doute destinée, grâce à ma mère qui écrivait les manuels de potion. Je me souviens qu'une de mes premières lectures seules était un de ses manuels, d'ailleurs.

  ○ Quel est ton sortilège préféré ? Je n'en ai pas. Je ne vois pas quoi à ça me servirait d'en avoir un, vous voyez? Tout les sortilèges sont utiles, et je ne les utilise que par besoin. Pourquoi me prendre la tête avec ce genre de questions?

  ○ Est-ce que tu sais exécuter un Patronus ? Si oui, quelle forme prend-il ? Un écureuil de Barbarie, même si j'ai dû mal à faire en sorte qu'il ne parte pas en fumée. Je ne sais pas si c'est parce que je ne suis jamais assez concentrée, ou si mes souvenirs ne sont pas assez heureux, mais je n'arrive pas à maintenir le sortilège très longtemps. Pourtant, je suis heureuse, non?

  ○ Quel est ton Epouvantard ? La dernière fois que je me suis retrouvé face à un Epouvantard, il avait mon apparence. L'autre moi marchait, marchait... et cassait son talon, avant de tomber alors que tout le monde riait. C'était vraiment la honte - mais après tout, je n'avais que seize ans. Il a peut-être changé depuis?

  ○ Mais, au juste, à quoi ressemble ta baguette magique (bois, cœur, taille) ? Bois de chêne, Épine de monstre du Fleuve Blanc pour une longueur de 25 centimètres. C'est ma toute première baguette, et j'espère bien qu'elle sera la seule en ma possession. J'y suis bien trop attaché.

  ○ Que penses-tu des Lois séparatistes dans les écoles ? C'est ridicule, je n'en pense aucun bien. Franchement, à quoi ça a servi, à part nous désorganiser? Je ne sais pas si les personnes au gouvernement se rappelle de leurs années à l'université, mais c'est déjà bien assez dure comme ça! Pourquoi nous enlever tout nos repères? Sérieusement, si ce n'était pas une décision égoïste, je ne m'y connais pas.

  ○ Que penses-tu de l'élection d'Aymen Avery, nouveau Ministre de la Magie, en Angleterre ? Je ne me suis jamais intéressé à la politique - sérieusement, j'entends. J'avoue avoir jeter un coup d’œil aux articles de la Gazette du Sorcier parlait de tel ou tel jeunes figures montantes. J'étais surtout curieuse de voir leur tête. Mais Aymen... Il est trop vieux pour que je m'intéresse à ce qu'il fait.  

  ○ Que penses-tu des créatures (vampires, loup-garous, hybrides, etc) ? Elles ne m'ont jamais dérangées, même si certaines de ces créatures - quant elles sont sauvages - me terrifient. Sérieusement, vous avez envie de vous retrouver nez-à-nez avec un loup-garou sanguinaire, vous? Tant que les créatures sont intégrées à la civilisation, tout va bien.

  ○ Que penses-tu des Nés-Moldus/No-Maj ? Je ne vois pas pourquoi ils devraient me déranger: on est tous des sorciers, hein? Je veux dire, qu'est-ce qu'être né dans une famille sans pouvoir change réellement à notre capacité à maîtriser la magie? Ou à entretenir de bons rapports sociaux? Du moment qu'on peut devenir amis, et s'amuser ensemble, je ne vois aucune raison valable de les détester.

  Caractère & Physique
 


   Et du point de vue du caractère ça donne quoi ?

         

Je suis une fille simple : j’aime faire la fête avec mes amis, et j’aime draguer les garçons. J’aime me sentir belle, et sentir qu’on m’aime et qu’on me désire. Je ne suis pas une personne vraiment compliquée, et je dois bien avouer que, la plupart du temps, les gens me cernent presque du premier regard. Je suis un livre ouvert, pour qui veut bien se donner la peine de me lire.

Je sais, avec une telle description, j’ai l’air d’une fille facile et un peu débile. Ça fait toujours son petit effet lorsque les autres – ceux qui me regardent avec dédain – voient mes notes en Potions. Ou quant ils entendent les félicitations de certains professeurs à mon égard. Je ne suis pas si bête que mon apparence de fille ultra-superficielle le laisse supposer, et ce n’est pas parce que mes deux sujets de prédilection sont les garçon et la mode que je ne peux pas réussir mes études. Je me suis toujours donné les moyens d’être dans la moyenne haute des élèves, parfois au détriment de soirées entre copines ou de séances de shopping. Alors non, quelques regards de travers ne vont pas entamer mon moral.

C’est l’une de mes qualités, je pense: ma bonne humeur. La première qui encourage, qui pousse les autres à agir et à prendre leur vie en main, c’est moi. Bon, j’avoue que parfois – souvent – je manque un peu de tact. Mais c’est comme ça que mes amis m’aiment, non ? S’ils supportent bien mes petites crises de jalousie, que je ne fasse pas preuves d’assez de tact ne doit pas leur faire vraiment peur, vous voyez ? Bref, tout ça pour dire que mes amis se confient souvent à moi. Et ils ont raison, car une fois que je donne mon amitié, c’est généralement pour la vie.

Néanmoins, il y a beaucoup de choses que je cache à mes amis, même les plus proches. Mes positions féministes, ou pour la cause animales. Ma foi, aussi. J'ai appris à la cacher, à Durmstrang. Depuis toute petite, je prie, comme ma mère me l'a appris. Comme je l'ai appris à mon frère, même si je doute qu'il s'en souvienne. Même à l'UMS, je cache encore mes croyances, par habitude, et aussi par honte je crois. J'ai l'impression qu'une fille comme moi soit musulmane est ridicule, impensable. Risible. J'ai trouvé certaine parade. Lorsque je jeune par respect à mes convictions, je dis à mes amis que je fais un régime. Dire de telles choses colle beaucoup plus à l'image que l'on se fait de moi, de mon caractère. Mais... ça ne m'empêche pas de m'en vouloir. Je n'aime pas mentir à mes amis.

Histoire

Chap I - Enfance

Je dis souvent que mon enfance a été des plus banales, mais il faut bien l’avouer, je me voile la face. Tout d’abord, être une Métamorphomage n’est pas vraiment une chose que tout les jeunes sorciers expérimentent. Moi si. C’était… eh bien, au tout début, c’était assez flippant. Surtout quand ça m’arrivait sans prévenir. Heureusement, il y avait mon père. C’est lui qui m’a appris à contrôler ce don qui venait de sa famille. On était assez proche, lorsqu'il m'enseignait à ne pas changer de couleur de cheveux sans prévenir. Mais tout c'est arrêté avec mon départ de la maison, à onze ans. Et j'ai appris à gérer seule.

Mais je commence dans le mauvais sens ! Je suis née le 10 juin 1999, à New York, en tant que première enfant de l’union d’un Sang-Mêlée Amércain, Daniel Anderson et d’une gentille Née-Moldue marocaine, Nesrine. On a toujours été une famille très heureuse – en tout cas, c’est ce dont je me rappelle. Mon père, même s’il avait beaucoup de travail, faisait tout pour être présent et partager le plus de temps possible avec moi et ma mère. Il nous regardait avec un air bienveillant et heureux quand, le soir, ma mère me racontait des contes et légendes remplis de djins, de bonne fée et de mauvaises sorcières. Le son de sa voix, qui avait gardé des traces de l’accent chantant du Maroc, me berçait jusqu’à ce que je m’endors dans mon lit. Je pensais alors que tout continuerait ainsi, toujours. Mais évidemment, ça aurait été beaucoup trop simple.

Ce que je ne savais pas, lorsque j’étais petite, c’est que ma mère était gravement malade. Et qu’elle a puiser dans ses dernières ressources lors de son deuxième accouchement, alors qu’elle allait donner la vie à mon petit frère. Chris a survécu, contrairement à elle. Et à six ans, je me retrouvais sans mère, avec un père au travail de plus en plus prenant et un tout petit frère. Ce n’était pas vraiment une partie de plaisir. Je me souviens que je ne comprenais pas, que je ne voulais pas comprendre pourquoi ma mère n’était plus là. Le soir, je demandais à mon père de me réciter les mêmes histoires, mais il n’en avait pas la force. Ça non plus, je ne le comprenais pas. Mais ce que je savais, en revanche, c’est que mon frère avait besoin de moi. Je me rappelle lui avoir donner à manger, jouer avec lui pendant des heures ou encore lui faire répéter ses premiers mots. J’entends encore les nounous qu’embauchait mon père lui dire, les étoiles dans les yeux, à quel point elles étaient heureuses de s’occuper de deux enfants qui semblaient aussi fusionnels. À les entendre, c’était quelque chose de rare. Mais pour moi, c’était normal. Ma mère n’était pas là, mon père non plus car il essayait de gravir les échelons dans son boulot, alors je devais remplir les rôles de père, de mère et de sœur aînée pour Chris. C’était aussi simple que ça, pour moi.

Les premières années à Ilvermorny se passèrent à merveille. J’avais des amis, je voyais souvent mon frère, je m’amusais en apprenant la magie. Et puis, en 2009, mon père a eut une promotion. Il ne parlait que de ça : il allait devenir le secrétaire du directeur du Quartier de la Coopération Magique International. Il allait avoir de vraies grosses responsabilités. C'est ce qu'il n'arrêtait pas de nous dire, le soir où il nous a annoncé sa promotion. Je me souviens de la fierté dans son regard, mais je ne sais toujours pas si il a vu la colère dans le mien. Mon père nous abandonnait pour son travail, dans lequel il s'était réfugié depuis la mort de ma mère. Depuis combien de temps n'avait-il pas eût de vrais conversation avec moi, ou avec mon frère? Est-ce qu'il se rendait compte que Chris avait grandi, et qu'il avait besoin d'un père? Et, lorsque je pensais à cela, mon père nous a fait un discours horrible. Comme quoi, avec ses nouvelles responsabilités, nous devrions être la famille parfaite - au moins, en apparence. Chris et moi, on devait avoir de bonnes notes, ne pas prononcer un mot plus haut que l'autre et moi... et moi, il voulait que je me comporte comme une potiche. J'étais à peine entré dans l'adolescence, et je traversai une crise de rébellion assez sévère. Alors entendre mon père me demander d'être mignonne, calme et souriante, sans parler, c'était trop pour moi. Les ado ont souvent des problèmes à s'accepter physiquement, mais ça, mon père n'y avait pas pensé. Il ne pensait qu'à lui. M'entendre dire comment je devais m'habiller, me coiffer, me maquiller - je ne m'étais encore jamais maquillé, à l'époque! - c'était trop pour moi. Une semaine après, j'ai demandé si je ne pouvais pas poursuivre ma scolarité à Durmstrang. J'avais choisi exprès l'école de magie la plus lointaine que je connaissais, pour être sûre de pouvoir agir à ma guise sans lui "faire honte". Mon père a accepté, et en septembre 2010 je rejoignais ma nouvelle école, le coeur un peu lourd: j'abandonnai mon petit frère, sans lui avoir rien expliqué. Mais il était trop jeune... et je ne voulais pas qu'il ait une mauvaise image de son père. Et puis, au fond de moi, j'étais persuadé que notre père serait plus laxiste avec Chris, et que tout irait bien pour lui.

Chap II - Adolescence

Alors, à onze ans, je suis partir poursuivre mes études à Durmstrang. Les deux premiers mois… furent un enfer, littéralement. J’étais la petite fille mal dans sa peau, seule, mate. Pas la plus jolie, pas la plus intelligente. J’étais la proie facile des railleries de mes camarades plus âgés. Et puis, j’ai eu comme un déclic : si je leur montrais que leurs moqueries m’atteignaient, alors ils gagneraient. Je ne suis pas spécialement courageuse, je le sais. Mais j’ai vraiment prendre sur moi pour faire ce que j’ai fait, à cette époque. Je me souviens très bien de ce premier lundi de décembre, quand je suis descendu de mon dortoir. Beaucoup de regards ce sont posé sur moi. Avec l’aide d’une fille plus âgée, qui avait eu assez de patience pour écouter ma demande, j’étais descendue pour la première fois maquillée, avec la coiffure à la dernière mode et un sourire conquérant en travers du visage. Je me suis sentie revivre, joyeuse aussi. Je ne me répondais plus au nom d’Ashley, mais à celui de Natasha. Le prénom choisie par ma mère. C’était comme prendre une revanche sur les personnes qui riaient de mes origines marocaines et de ma peau un peu halée. Une manière de leur dire que, oui, j’étais une métis, et que j’étais fière de l’être.

A part ses deux mois épouvantables, ma scolarité c’est plutôt bien passés. J’avais de bonnes notes, dès que je m’en donnais vraiment la peine. Beaucoup de personne m’aimait, et m’admirait pour celle que j’étais devenue : une jeune femme belle, pleine d’assurance et de joie de vivre. Et… je dois avouer qu’entre temps, j’ai un peu oublié mon frère, et mon père. Je gardais une pensée, au fond de mon esprit, surtout pour Chris. Mais ma vie à Durmstrang était trop prenante. J’étais quelqu’un, en dehors d’être la fille de mon père. J’existais aux gens des autres grâce à mes actions, et non pas grâce à lui. Je me faisais belle pour moi, pas pour complaire à ses visions de la famille parfaite. J’avais de bonnes notes pour devenir un jour Professeur de Potion, pour utiliser les livres de ma mère, non pas pour enorgueillir mon père. J’étais et je suis sûrement égoïste. Mais j’ai décidé, en partant à Durmstrang, de prendre soin de mon en premier, et non des autres. Et, c’est malheureux à dire, mais ce qui est fait est fait. Je ne peux pas retourner en arrière, et demander pardon à mon frère et mon père. Est-ce que mon père m’a déjà demandé de lui pardonner, est-ce que mon frère m’a déjà remercié ?

Chap III - L'âge adulte

A la fin de Durmstrang, je suis retournée chez moi avec mon diplôme en poche. Depuis quelques années, déjà, je m’étais rendue compte que Chris et moi, ce n’était plus pareil. On était passé de quasi fusionnels à presque comme des étrangers. Je sais que c’est ma faute et, en le regardant, je ne pouvais que m’en vouloir. Alors j’ai fui, encore – ça devient une habitude, chez moi, non ? Je me suis inscrite dans l’université magique d’Angleterre, en prétextant à mon père que le cursus de Magie Avancée y était plus réputé. C’est étonnant qu’il soit tombé dans un panneau aussi gros… Mais je ne connais pas de personne ayant un orgueil plus gros que mon père. Depuis 2015, il avait pris la tête du Quartier de la Coopération Magique, et nous bassinait encore plus avec sa famille parfaite. Que sa fille aînée veuille les meilleures études supérieures était tellement logique pour lui qu’il n’a même pas pris la peine de découvrir mes vrais motivations. J’ai fait mes adieux à Chris, en lui promettant que je lui enverrai une lettre au moins tout les mois – promesse que je tiens, d’ailleurs. Je ne sais pas si mes paroles l’ont touchés mais… j’avais besoin de lui dire, de lui prouver que je tenais à lui, que je pensais à lui.

En Angleterre, j’ai fait la rencontre de beaucoup de monde. Et, contrairement à Durmstrang, mes origines n’ont pas été systématiquement objets de moqueries. Ici, je me fais appeler Ashley, même si tout le monde utilise mon surnom, Ash’. Je suis la fille épanouie, la bonne amie, la copine idéale, et ce rôle me plaît. Beaucoup de personnes ont été touchés par la guerre, comme mes colocatrices Elise et Dominique, mais pas moi. Je suis passé au travers les mailles du filet, étant donné que je n’étais intéressante pour aucuns des deux partis. Mais je ne m’en plains pas ! Ces années ont été vraiment terrifiantes, et je suis bien contente que tout soit finis. Et que mes amies aillent bien, et s’en soient sorties.
Design @Lilith - Textes @Stephen Liam Nott & @Victoire Weasley




Dernière édition par Ashley N. Anderson le Lun 1 Juil - 10:51, édité 3 fois

descriptionAshley N. Anderson EmptyRe: Ashley N. Anderson

more_horiz
Oh yeah !! Trop contente de revoir ma petite Ashley !!

Envoyé depuis l'appli Topic'it

_________________

descriptionAshley N. Anderson EmptyRe: Ashley N. Anderson

more_horiz
Trop hâte de jouer avec toi pour ce lien ! Very Happy

descriptionAshley N. Anderson EmptyRe: Ashley N. Anderson

more_horiz


Ashley N. Anderson Logoldp
Message du Département des Mystères
Ashley N. Anderson UebiVhB

Félicitations !

Ashley N. Anderson Giphy

Ta fiche vient d'être validée !

Ce personnage a l'air super intéressant ! Nous avons tous hâte de le voir en oeuvre, encore pleins de liens *___*

Nous nous sommes occupés à répartir ton personnage dans le bottin des avatars, le listing des personnages, le listing des espèces et des dons et le listing des double-comptes. N'hésites pas à aller vérifier que nous n'avons rien oublié et, si tel est le cas, de nous le signaler ici.

---------------------------------------------

Si tu souhaites que ton personnage rejoigne un club (club d'échecs, club de soutien, etc) ou bien qu'il rejoigne l'équipe de Quidditch de sa maison, n'hésites pas à le signaler également dans ce sujet : (clique).

---------------------------------------------

Ashley N. Anderson 539954Sanstitre2 Dès que tout ça sera fait, tu pourras alors ouvrir ta Pensine :
Où tu pourras y insérer tes Rps en cours et tes Rps terminés.
Les pensées de ton personnage.
Son histoire en détails. Des morceaux d'histoire...
Clique : Ashley N. Anderson Pensin10

---------------------------------------------

Ashley N. Anderson 539954Sanstitre2 Tu pourras aussi ouvrir une Demande de Liens.
(Tu pourras y rechercher un meilleur ami, ou bien tout le contraire)

Clique : Ashley N. Anderson Demand10

---------------------------------------------

Ashley N. Anderson 539954Sanstitre2 Et enfin, pour te lancer dans le RP,
Tu peux ouvrir une Demande de Rps pour trouver des compagnons d'aventure.

Clique : Ashley N. Anderson Demand11

---------------------------------------------

Nous t'invitons aussi à te tenir au courant du Contexte de Jeu qui ne cesse d'évoluer.

Clique : Ashley N. Anderson Latest?cb=20120415104537&path-prefix=fr

---------------------------------------------

En cas de difficultés ou de problèmes, tu peux contacter les Langues de Plomb par Mp ou par Skype. Bon jeu à toi !


Ashley N. Anderson Giphy


Stephen Liam Nott, Dawn Lilith Fitzerman, Lya Stark et Victoire Weasley
Langues de Plomb

Ashley N. Anderson A410

descriptionAshley N. Anderson EmptyRe: Ashley N. Anderson

more_horiz
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum