Hogwarts FamilyConnexion

RPG Harry Potter

In RPG, nous sommes en Janvier 2022.

Partagez

descriptionLorsque vous serez seule et misérable, rappelez-vous ce moment où vous avez rejeté le bonheur qui vous était offert EmptyLorsque vous serez seule et misérable, rappelez-vous ce moment où vous avez rejeté le bonheur qui vous était offert

more_horiz
Lorsque vous serez seule et misérable, rappelez-vous ce moment où vous avez rejeté le bonheur qui vous était offert
Samedi 22 janvier 2022 - 14h54

Tout le monde avait les yeux rivés sur ces maudits procès. Ah, ils étaient heureux. Oui, ils pensaient être libérés. Ils pensaient que tout pouvait s’arranger ainsi. Que les Purificateurs tombaient, que les Insurgés étaient jugés pour leurs crimes et on oubliait totalement les Résurgents.

Quelle honte ! Nous qui avions été si grands, nous qui avions provoqué un attentat qui avait ébranlé tout le monde sorcier. Ils nous ignoraient à présent. Ils nous riaient au nez. Pourtant, ne se souvenaient-ils pas que nous avions stérilisés leurs enfants ? Que nous avions accompli l’œuvre du Seigneur des Ténèbres ? Que nous étions encore là, prêts à poursuivre notre lutte ? Non … Rien. Ils se moquaient de nous. Mais plus pour longtemps.

Il me restait peu de fidèles, la plupart avait choisi la fuite. Des lâches. Mais nous étions de tout même une équipe de vingt pour donner un très grand coup ; car oui, pendant qu’ils seraient tous en train de regarder le procès au Ministère de la Magie, en Angleterre, nous, nous orchestrerions un gros coup en plein cœur de New-York. Cette fois-ci, c’était la Voie Lactée toute entière qui allait payer le prix fort. Plusieurs de mes soldats avaient posé des Potions Explosives dans chacun des magasins. Nous avions enfilé nos masques, nos tenues  et nous allions les massacrer jusqu’au dernier.

Et puis soudain, un flash … Je fermais les yeux alors que je portais une main à mon cœur qui ne battait plus depuis des années dans ma poitrine. Ces instants de lucidité n’existaient plus que pendant quelques secondes. Le vampire, la bête, le monstre s’était emparé de moi depuis des semaines. Je n’étais plus Amanda Green, j’étais une Résurgente, LA leader des Résurgentes. Je ne buvais que du sang, incapable de me nourrir de nourriture humaine. Mais je perdais du sang aussi. Mes blessures ne guérissaient plus, je sentais ma vue se troubler parfois. La fin était proche, je le savais. Pourtant, le monstre voulait toujours plus de sang, plus de terreur, plus de souffrance.

Pendant mes quelques moments de lucidité, le mois dernier, j’avais averti Cillian que quelque chose se préparerait le 25 janvier. Mais mon vampire avait repris le dessus et avait décidé d’avancer le jeu, histoire que les Insurgés ne viennent pas interrompre notre plan. Alors c’était ainsi. Des personnes mourraient ce soir, de nombreux sorciers, et les Résurgents s’en sortiront vainqueurs.

Le monstre reprit à nouveau le dessus et je ne luttais pas. Je ne luttais plus. Une colère m’envahit alors, déterminée à tuer tout le monde. Mais, alors que je m’apprêtais à ordonner l’assaut, une voix me tira de mes pensées. « C’est fini, Amanda. » J’ouvris les yeux. Tout était toujours très calme en bas. Aucune Potion n’avait explosé, rien. Je me retournais et croisais sans surprise le regard de Cillian Reid. Il était seul, mais je me doutais qu’il ne l’était pas vraiment. « Cillian … » Je penchais la tête sur le côté. Mon vampire ne ressentait aucune empathie envers cet être qui ne faisait que contrecarrer mes plans depuis que je le connaissais. « Pourquoi faut-il toujours que tu sois dans mes pattes ? » Mon vampire le repoussait. Il voulait le voir souffrir. Mais comment le faire souffrir quand cet être ne ressentait plus rien pour vous ?

« Tu arrives trop tard, Cillian. » Mais le jeune homme sourit, m’avouant que deux des miens m’avaient trahi pour démanteler l’affaire. Le bâtiment était cerné. Je secouais la tête, ne laissant aucune émotion transparaître sur mon visage. « Tu te trompes. Rien n’est fini pour moi. » Et, dans un mouvement brusque, je me jetais du haut du toit. Mon geste dut surprendre car je ne le vis pas s’élancer de suite à ma poursuite. Je lançais un sort pour me propulser dans le bâtiment d’en face où je brisais la vitre en verre. Et, immédiatement, je me retournais pour lancer un sort d’Explosion sur le bâtiment du Wizard Times mais un sort me propulsa en arrière. Cillian était de retour, déterminé à me vaincre.

Je me redressais rapidement, prête à continuer à donner l’assaut. Des sorts verts, rouges, violets fusaient de nos baguettes pendant plusieurs minutes quand l’avalanche finit par se calmer. Chacun de nous était replié derrière un objet afin de nous protéger. Mais je m’étonnais que personne ne vienne aider Cillian à me combattre.

Et puis, sa voix résonna dans les airs. Mon vampire voulait le repousser. Il voulait le détruire. Lui dire de se taire. Mais les mots qu’il prononçait étaient soudainement en train de toucher la Amanda qui restait en moi. Appuyé contre un pilier derrière lequel je me cachais, je resserrai ma prise sur ma baguette, Amanda luttant pour revenir à la surface. 
:copyright:️️ YOU_COMPLETE_MESS

Dernière édition par Amanda Green le Mer 31 Juil - 12:14, édité 1 fois

_________________


« Et à la fin, il ne restera que nous. Et le déni, le refus, la peur, la culpabilité, la dépression... l’acceptation. »

descriptionLorsque vous serez seule et misérable, rappelez-vous ce moment où vous avez rejeté le bonheur qui vous était offert EmptyRe: Lorsque vous serez seule et misérable, rappelez-vous ce moment où vous avez rejeté le bonheur qui vous était offert

more_horiz
Lorsque vous serez seule et misérable, rappelez-vous ce moment où vous avez rejeté le bonheur qui vous était offert


Samedi 22 janvier 2022

Cela faisait des semaines, des semaines que Cillian n'avait pas eut de nouvelles. Il avait pris ce temps pour faire son deuil. Seth était là avec lui, ils savaient tout les deux qu'Amanda ne survivrait pas à cette nuit. Ils avaient été averti par une taupe chez les Résurgents du changement de plan à la dernière minute. Ils s'en étaient tout les deux douté. Même-ci chacun de son côté aurait préféré ne pas devoir y songer. Seth se remettait tout juste de sa séquestration et des tortures. Mais il avait tenu à être là, la seule raison pour laquelle il avait pu partir... C'était que Cillian veille sur lui et le mette hors de danger si les choses se gâtaient.

Il laissa Seth avec leurs alliés, il connaissait sans doute plus cette Amanda là que quiconque. Il la trouva un peu à l'écart observant son oeuvre. Bien qu'il ne se passa rien en contrebas et qu'il ne se passerait sans doute rien. A part des escarmouches, ils étaient suffisamment nombreux pour faire un grand coup de filet.

"C'est fini Amanda." Lança t'il en croisant les bras avec un air d'ennui profond sur le visage. Le visage qu'il avait servi pendant des années à la solde des Résurgents. Il n'avait pas de pitié pour elle, même-ci son cœur à lui souffrait de la voir ainsi. Parce que ce n'était pas vraiment elle. « Pourquoi faut-il toujours que tu sois dans mes pattes ? » Il lui fit un sourire un peu bizarre. Il secoua la tête presque amusé quand elle lui signifia que c'était trop tard.

"Tu as été trahi Amanda, tu as perdu. Personne à part les tiens ne mourra ce soir." Annonça le jeune homme sans une once de sympathie. Malgré tout les sentiments qu'il éprouvait pour elle. Il ne la laisserait pas faire, parce qu'elle mettait en danger bien trop de monde. Elle le prit par surprise quand elle sauta dans le vide pour se projeter sur le bâtiment d'en face. Il détourna son sort d'explosion, pour ne pas toucher des innocents. Ils s'échangèrent de nombreux sorts. Il mettait vraiment tout ce qu'il avait appris au cours de ces dernières années. Se servant de sa nature pour contrer celle déclinante d'Amanda. Ils étaient désormais chacun cachés derrière un abri, prenant le temps de se reposer.

Toujours sur ses gardes Cillian commença à parler. Et il utilisa des mots venant directement de ses tripes. Exposant ses sentiments. "Je sais que tu crois que je te hais. Mais ce n'est pas vrai, aussi fort que j'essaie, je ne peux pas. Je t'aime, c'est dingue hein ? Il fallait que je parte pour le comprendre. Que je te perde pour que j'y vois enfin clair. Je sais que tu ne survivras pas, mais si tu peux faire quelque chose ce soir. Quelque chose de juste, quelque chose qu'aurait fait l'Amanda que je pouvais voir sous le masque... Peut-être que tu pourras partir en paix." Une larme coula sur sa joue, parce qu'il savait aussi ce qu'il demandait sans le dire. Qu'elle ne l'oblige pas à mettre fin à sa vie, parce qu'il aurait bien du mal à vivre avec ça. Même-ci, il le ferait si s'était nécessaire.

Il se redressa et croisa le regard de la jeune femme. Pour lui montrer sa sincérité, qu'elle comprenne aussi qu'il irait jusqu'au bout. Qu'il la tuerait si c'était le seul moyen. Mais aussi qu'il ne voulait pas le faire, que ça lui ferait mal. Mais il était déterminé, et il n'aurait pas laissé cet tâche à Seth. Il savait qu'il n'aurait pas pu, combien même il avait eut la haine contre sa sœur. Il ne pourrait jamais tuer sa jumelle. Alors c'était lui qui l'affrontait, combien même la tuer de ses propres mains le rendrait malade. Il se savait capable d'aller jusqu'au bout. Parce qu'au fond, il savait qu'Amanda souhaitait sans doute plus que tout être enfin libre.

"Que crois tu que tu vas accomplir en continuant sur cette voie ? Rien, et pire que tout tu rendras l'âme seule." C'était cruel de le lui rappeler, mais il voulait la faire réagir. Faire resurgir celle qu'il avait connue.
 
(c)Lilith

_________________

   
Tu es tout ce dont j'ai besoin. Pourquoi cela doit être aussi difficile ?

descriptionLorsque vous serez seule et misérable, rappelez-vous ce moment où vous avez rejeté le bonheur qui vous était offert EmptyRe: Lorsque vous serez seule et misérable, rappelez-vous ce moment où vous avez rejeté le bonheur qui vous était offert

more_horiz
Lorsque vous serez seule et misérable, rappelez-vous ce moment où vous avez rejeté le bonheur qui vous était offert
Samedi 22 janvier 2022 - 14h54

« Je sais que tu crois que je te hais. Mais ce n'est pas vrai, aussi fort que j'essaie, je ne peux pas. »

Je fermais les yeux. J’avais l’impression de sentir mon cœur tambouriner dans ma poitrine mais c’était impossible, tout simplement parce que j’étais morte depuis des années.

« Je t'aime, c'est dingue hein ? Il fallait que je parte pour le comprendre. Que je te perde pour que j'y vois enfin clair. »

Amanda voulait revenir. Elle voulait, de toutes ses forces. Elle luttait comme elle ne l’avait jamais fait auparavant. Le vampire devait agir. Alors je me redressais et balançais un sort dans la direction de Cillian pour le faire taire mais celui-ci l’évita avec adresse et poursuivit :

« Je sais que tu ne survivras pas, mais si tu peux faire quelque chose ce soir. Quelque chose de juste, quelque chose qu'aurait fait l'Amanda que je pouvais voir sous le masque... Peut-être que tu pourras partir en paix. »
« TAIS-TOI ! » brûlait le monstre qui balança un nouveau sort sur Cillian, sans succès une nouvelle fois.

Amanda voulait sortir, elle essayait de reprendre le contrôle de ses membres. Sa tête tourna vers Cillian qui la regardait de ses yeux bleu azur. Il avait pleuré on aurait dit.  

« Que crois-tu que tu vas accomplir en continuant sur cette voie ? Rien, et pire que tout tu rendras l'âme seule. »
« C’est faux ! » hurla-t-elle.

Elle ? Amanda. Merlin, elle revenait à la surface. Je me redressais et sortis complètement de derrière mon pilier pour lancer un sort de Magie Noire sur Cillian. Surpris, il eut juste le temps de se décaler pour éviter de se le prendre en plein cœur. Il tomba un genou au sol, se tenant l’épaule. Pensant avoir un instant de répit, je baissais ma baguette et m’approchais de lui.

« Tu es … faible, Cillian. Tu … »

Mais je n’eus pas le temps de finir ma phrase que le demi-vampire redressa sa baguette et me lança un sort en pleine poitrine. Je fus éjectée à l’autre bout de la pièce et crus manquer d’air. Mes mains se tordirent alors que je peinais à respirer. Mais Cillian n’hésita pas à m’achever d’un autre sortilège et je vis le plafond se détacher. Je n’eus pas le temps de m’écarter assez.

○○○

Samedi 22 janvier 2022 – 15h04

Amanda toussait. Elle avait le bras en sang et quelque chose semblait comprimer sa poitrine. Pourtant, elle marchait à quatre pattes pour s’extirper du plafond qui s’était abattu. Une créature s’avançait jusqu’à elle. Amanda sanglotait. Soudain elle lâcha sa baguette et celle-ci roula jusqu’aux pieds de la créature qui la ramassa. Amanda qui tremblait de tous ses membres se laissa tomber au sol, la tête lourde. Ses yeux se voilaient légèrement. De larmes ou parce qu’elle sentait la vie la quitter ? La douleur était là, la douleur était bien réelle. Elle sentait qu'il était difficile de bouger ses membres. Elle avait l'impression qu'une centaine de couteaux l'avait poignardée un peu partout. Elle sentait l'odeur de sang mais le monstre n'était plus, comme préférant fuir avant que la mort ne l'emporte. Parce qu'à la fin, on mourrait seul.

Une silhouette se pencha au-dessus d’elle, baguette pointée dans sa direction.

« Alors … c’est comme ça que ça se termine. » soupira-t-elle entre deux sanglots. « Cillian … tu as dit que tu m’aimais ? Redis-le moi une autre fois s’il te plait. »

Elle attendit un moment mais l’homme ne bougeait pas.

« Redis-le moi. Cillian. » insista-t-elle.

Ses sanglots redoublèrent.

« Je t’en prie. »

Et l’homme prononça à nouveau ses mots, lourds de sens, mais surtout remplis de chagrin. Elle se mit à rire doucement par-dessus les pleurs.

« On aurait eu une maison. » commença-t-elle, le regard voilé mais regardant toujours le plafond à moitié disloqué. « Un petit cottage. En Irlande, ta terre natale. Seth se serait installé pas très loin. Et nous aurions eu des enfants. Deux au moins, peut-être plus. Et … »

Un sanglot l’étrangla et elle renifla avant de reprendre :

« … il n’y aurait jamais eu d’histoire de vaccin. D’ailleurs, ça n’aurait pas marché avec Bastian. Je serai retournée auprès de Seth, je me serai excusée et on se serait engagés ensemble avec les Insurgés. C’est là que je t’aurai rencontré et que je t’aurai sauvé. On se serait isolé et on se serait aimé. Pour l’éternité. »

Son regard croisa alors celui de Cillian qui s’était finalement agenouillé aux côtés d’Amanda. Elle sourit alors qu’une larme roulait à nouveau.

« Je t’aime Cillian. »

Elle sentit les lèvres du demi-vampire se presser contre son front et elle ferma les yeux.

« Pardonne-moi. » murmura-t-elle.

Et puis, soudain, dans ce moment de faiblesse, elle se saisit de la baguette de Cillian et le propulsa en arrière. Elle se releva d’un bond et se jeta par la fenêtre qu’elle avait enfoncé. Sauf que cette fois-ci, il n’y avait aucun parachute. Rien. Aucun sortilège, à part celui d’Accio : toutes les Potions, tous les enchantements revinrent à elles et explosèrent en milles feux d’artifices quand ils entrèrent en collision. Amanda se reçut quelques bouts de verre dans sa chute qui continuait. En bas, au sol, des Aurors la regardèrent tomber et avaient dressé une protection autour du bâtiment du Wizard Times contre lequel elle tombait. Et soudain, tout explosa dans un énorme vacarme. Les Potions, les enchantements avaient tous fini par s’écraser et provoquer l’effondrement du bâtiment. D’autres Aurors vinrent aider à maintenir le charme de protection autour afin que personne ne soit impacté par la fumée ou les débris autour.

Quant à Amanda, elle disparut pour ne plus jamais réapparaître dans l’effondrement du Wizard Times. Amanda Green n’était plus. 
:copyright:️️ YOU_COMPLETE_MESS

_________________


« Et à la fin, il ne restera que nous. Et le déni, le refus, la peur, la culpabilité, la dépression... l’acceptation. »

descriptionLorsque vous serez seule et misérable, rappelez-vous ce moment où vous avez rejeté le bonheur qui vous était offert EmptyRe: Lorsque vous serez seule et misérable, rappelez-vous ce moment où vous avez rejeté le bonheur qui vous était offert

more_horiz
Lorsque vous serez seule et misérable, rappelez-vous ce moment où vous avez rejeté le bonheur qui vous était offert


Samedi 22 janvier 2022

Il avait mal, terriblement des larmes lui avait échappé, pour autant il ne flanchait pas. Même-ci c'était dur, difficile. Il se fit presque surprendre par sort de magie noire. Il l'avait évité juste à temps que cela touche son cœur en sautant sur le côté, merci aux réflexes de vampire. Il était blessé et un genou au sol, il la regarda dans les yeux. Il lui laissa croire qu'il était ébranlé par son action. Mais ce n'était pas vrai. Pas tout à fait. Ça lui faisait mal qu'elle ait voulu le blesser, mais c'était prévisible. Il avait plus important à penser.

"C'est toi qui est faible Amanda." Chuchota t'il avant de lever sa baguette vers elle et d'envoyer un puissant sort d'expulsion la faisant voler dans la pièce. Il lança un autre sort qui fit s'écrouler le plafond. Il pleurait, des larmes coulaient sur son visage. Il les essuya rageusement alors que la poussière envahissait tout l'espace. Il toussa essayant de se repérer tant bien que mal. La poussière et les débris retombèrent peu à peu. Il se dirigea vers Amanda, baguette levée. Il s'était fait toucher une fois, pas deux. Il n'était pas si naïf. Il observa la femme qu'il avait aimé, non celle qu'il aimait. Et qui ne survivrait pas, c'était douloureux. Plus douloureux qu'il ne l'avait pensé.

Il ferma les yeux un instant quand elle le supplia de lui redire qu'il l'aimait. Il ne savait pas si il en avait la force. Mais elle était en train de mourir, il ne pouvait que lui accorder ça. Même-ci ça faisait mal, qu'il avait envie de hurler sa peine.

"Je t'aime Amanda." Souffla t'il, il s'agenouilla près d'elle alors qu'elle parlait de la vie qu'ils auraient eut. Si il n'y avait pas eut tout ces drames. Il aurait aimé pouvoir croire à cette belle vie, mais se ne serait pas avec elle. Et peut-être que ce ne serait jamais, il ne pensait pas pouvoir avoir confiance en quelqu'un à nouveau. Pas comme Seth avait Saoirse. Il ne pourrait pas trouver quelqu'un à la hauteur d'Amanda. Il lui embrassa le front doucement, il l'aimait à en crever. Mais il avait une famille, des responsabilités. Il ne se laisserait pas mourir, il le savait.

« Pardonne-moi. » Il n'eut pas le temps de réagir qu'elle lui avait pris sa baguette et éloigné d'elle il la regarda sauter attirant à elle les pièges. Il courru près de la fenêtre pour la voir tomber.

"AMANDA !!!" Hurla Cillian les larmes coulant sur ses joues. Il regarda la tour du Wizard s'effondrer sur elle même. Elle était morte et Cillian avait envie de mourir lui aussi. Mais non pas encore, peut-être jamais. Son esprit alla à Seth, son ami, son frère. Il se jeta à son tour de la fenêtre pour se réceptionner plusieurs mettre plus bas ayant récupéré la baguette d'Amanda. Qui par chance n'était pas cassé. Il retrouva Seth sous le choc près des autres.




Seth avait participé à l'opération de loin. Il était encore trop faible sur ses appuis pour participer de plein fouet à la mission. Mais il voulait être là parce que le contraire aurait été trop dur. Il était à l'écart discutant avec d'autres quand des explosions avaient retentit. Il n'avait pas tout de suite reconnu Amanda qui s'était jeté dans le vide. Il avait aidé les personnes présentes à protéger les alentours.

Et puis, il l'avait reconnu. Et il avait hurlé son prénom en écho au cri de Cillian. Bien que trop perdu dans sa douleur aucun des deux hommes ne s'étaient entendu. Après le chaos c'est le silence qui poignarda Seth en plein cœur. Il avait senti très exactement à quel moment Amanda était morte. Le lien avec sa sœur était définitivement rompu. Il s'écroula à genou, portant une main à son cœur. C'est Cillian qui sortit l'homme de son hébétude.

"C'est fini, pour de bon ?" Souffla Seth au bord de la rupture. Cillian ne fit qu’acquiescer au bord des larmes. Ils s'étreignirent désespérés autant l'un que l'autre. "C'est fini, Seth." Verbalisa Cillian la voix brisée par l'émotion. Leur détresse découragea les autres de l'interposer ou d'essayer de les aider. "Malgré tout ce qu'elle a fait, tout le mal qu'elle m'a causé. Je l'aimais. Je l'aimais bordel." Souffla Seth, Cillian resserra son étreinte. Lui aussi ressentait toutes ces émotions contradictoires. Mais ils allaient aussi pouvoir avancer.
 
(c)Lilith

_________________

   
Tu es tout ce dont j'ai besoin. Pourquoi cela doit être aussi difficile ?

descriptionLorsque vous serez seule et misérable, rappelez-vous ce moment où vous avez rejeté le bonheur qui vous était offert EmptyRe: Lorsque vous serez seule et misérable, rappelez-vous ce moment où vous avez rejeté le bonheur qui vous était offert

more_horiz
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum