Hogwarts FamilyConnexion

RPG Harry Potter

Le mois de novembre pointe le bout de son nez, attention au grand froid !
Le Deal du moment : -41%
-181€ sur le volant de course LOGITECH G29 ...
Voir le deal
259 €

Partagez

descriptionHolmes & Watson - Kind of Story EmptyHolmes & Watson - Kind of Story

more_horiz
Holmes & Watson - Kind of Story Istock10
Mardi, 06 Septembre 2022


Le sentiment d’être constamment épiée vient souvent avec le goût amer de vouloir à tout prix mettre fin à ce genre de supplice. Ce n’était pas dans mes habitudes d’avoir des idées noires, mais cette situation me changeait et je le savais. Ce n’était pas une pensée qui me rassurait. En fait, cela me terrorisait d’être devenue une victime. J’avais commencé par le déni et j’avais continué ma belle petite routine d’étudiante comme si de rien n’était. Puis, les lettres de menaces et les photos de moi avaient commencé à arriver. Cela m’avait vraiment fait flipper et c’était probablement en partie pour cela que je m’étais ouverte à Anton suite à un affrontement corps à corps d’arts martiaux au cours duquel j’avais littéralement explosé. Il avait voulu me venir en aide, mais j’avais cette petite voix dans ma tête qui me disait que je ne devais surtout pas mettre mon harceleur au parfum de tentatives pour découvrir qui il était vraiment. Cela aurait des répercussions sur ma famille et cela, je ne pouvais le tolérer. Je pensais les protéger en ne disant rien, mais cela n’a fait que mettre de l’huile sur le feu.

Alors que je revenais d’un cours de soir, j’eus un appel de mes grands-parents qui m’informèrent d’un cambriolage. Rien n’avait été volé, mais des fenêtres avaient été fracassées et toutes les photos de moi avaient été brûlées. Cela me donna la chair de poule. S’il avait pu s’infiltrer chez ma famille, il pourrait certainement le faire ici, dans mon appartement. Ce fut la pire nuit de toute ma vie et cela se poursuivit pendant les deux jours qui suivirent. Jordan ne savait plus quoi faire de moi et au fond, je la comprenais. J’avais tout fait pour éviter Lizzie et Anton. Même ma famille ne savait pas ce qui se passait avec moi. Jordan était ma colocataire, alors elle me voyait tout le temps, mais j’étais incapable de lui parler aussi gentille et compréhensive soit elle. Je ne voulais surtout pas la mettre en danger. J’avais les yeux rougis par le manque de sommeil, les hallucinations commençaient à parcourir mon esprit.

Alors que je marchais dans le sentier, je vis un ombre passé derrière mon dos.  Cela me donna la frousse de ma vie et je me mis à marcher plus rapidement. Je ne voyais pas clairement où ce que je me dirigeais, mais je voulais fuir plus que jamais. Je tremblais de frayeur et je me retournais furtivement alors que je sentais l’ombre se rapprocher dangereusement. Ma respiration s’accélérait et je sentis toute la fatigue des derniers jours tomber sur mes épaules. Mes genoux se bloquèrent et je tombai à pleine figure sur le sol. Je sentis une main agripper mon bras et je criais de terreur. Des larmes se mirent à tomber sur mes joues sans que je ne puisse les arrêter. Je me débattis faiblement pour que mon assaillant lâche prise. Les yeux embrouillés par les larmes, je n’arrivais même pas à distinguer la personne qui mettrait fin à ma souffrance.

Non! Non, laissez-moi tranquille! criais-je, qu’est-ce que vous me voulez? Je ne vous ai rien fait! Laissez ma famille tranquille! Prenez-moi à leur place ou tuez-moi pour en finir, terminais-je à bout de nerfs.



Design @Lilith




Dernière édition par Elena Firestone le Mar 17 Nov - 16:37, édité 1 fois

_________________

Holmes & Watson - Kind of Story Ddlvem12

descriptionHolmes & Watson - Kind of Story EmptyRe: Holmes & Watson - Kind of Story

more_horiz


Holmes & Watson – Kind of story Lundi 12 Septembre 2022
Je crois que devenir Auror aujourd’hui a été l’une des plus belles choses qui me soit arrivé. Il y a aussi le mariage de Emilia et Mathys. Et surtout le fait qu’ils m’ont accueilli chez eux. Je crois que avec Mathys, on avait besoin de se soutenir l’un l’autre. Après la mort de notre petite sœur Amber, c’était la meilleur des choses à faire. Et je suis bien content d’être chez eux. J’essaie de ne plus penser à Amber, ou même à Léonie. Lya dit que j’ai une sorte de dépression, mais je ne veux pas en entendre parler. Je vais me redresser seul, comme d’habitude.

Je suis sur le campus de l’UMS. Il est tard, il fait même déjà nuit. Mais j’avais besoin d’en faire le tour une dernière fois. Comme pour dire au revoir. C’est un peu une page qui se tourne, totalement. Plus d’études, plus de Roland qui est mort, quelque part, plus de Winston que j’ai renvoyé chier après la mort de Amber. Je tire une dernière bouffée de ma cigarette en regardant autour de moi. Je ne fume qu’en soirée normalement, mais je crois que quelque part, j’avais besoin de cette cigarette. Puis je fronce les sourcils. Je vois une scène qui ne me plait pas. Une nana qui marche seule dans la rue avec un mec bien trop proche.

Je les suis discrètement. Mais le mec avec sa capuche sur la tête ne me plaisait pas du tout. Je me rapprochais, et quand je fus assez proche, je l’interpellais. « Hé, toi ! » Il se retourna, me vit, et se mit à courir. Je sortis ma baguette. « PETRIFICUS TOTALUS ! » Il transplana avant que le sort ne le toucha. Putain. Puis je me tournais vers la nana qui était à terre. Je lui touchais doucement le bras mais elle se mit à hurler. Nan, mais, je rêve. Elle essayait de se débattre sous mon regard étonné. « Non ! Non, laissez-moi tranquille ! Qu’est-ce que vous me voulez ? Je ne vous ai rien fait ! Laissez ma famille tranquille ! Prenez-moi à leur place ou tuez-moi pour en finir. » « Hé, hé, hé. » Je la lâchais doucement, les deux mains en l’air.

« Regardez moi. » Je plongeais mon regard dans le sien, pour qu’elle voit qu’elle ne craignait rien avec moi. « Je m’appelle Shay Nightshade. Je suis Auror. Je vais vous montrer mon insigne. » Je laissais ma main gauche en l’air, et prit mon insigne tout doucement avec la main droite, avant de lui tendre. Je lui laissais le temps de regarder avant de le ranger. Puis je tiquais. « Mais je vous connais. Je vous ai déjà aidé contre mon connard de frère. » Ouais, je passais toujours la merde de mon frère. Je passais une main dans mes cheveux, hésitant. « J'ai oublié ton nom. » J'ai pas une très bonne mémoire pour ce genre de choses. « Ellen...? » Ouais, bon, j'ai essayé et je me suis foiré. Je soupirais avant de reprendre. « Je vais vous amener au Ministère de la Magie. On va déposer une plainte. Je peux vous aider. » Je me redresse, avant de lui tendre la main pour l’aider à se relever. « Ça va ? » Je prends doucement son bras et transplane à mon bureau. Je pousse un soupir et allume magiquement la lumière. Puis le lui montre le fauteuil en face de mon bureau. Tout est neuf. « Avant de commencer, je peux vous offrir quelque chose à boire… ? »
:copyright:️ Justayne

_________________


You saved me. I love you. But fuck you.

descriptionHolmes & Watson - Kind of Story EmptyRe: Holmes & Watson - Kind of Story

more_horiz
Holmes & Watson - Kind of Story Istock10
Mardi, 06 Septembre 2022


Je ne savais plus où j’étais… Je ne savais plus qui j’étais… Tout ce que je ressentais était la peur et l’angoisse qui me tenaillait les entrailles. J’avais froid et je ne savais plus ce que je faisais. Ce haineux personnage m’avait pourri la vie pendant de longs mois et il était maintenant venu le moment pour moi de le laisser gagner. Cependant, une parcelle d’espoir m’avait fait me débattre contre mon agresseur. Je levais maintenant mes yeux prient de larmes pour finalement me retrouver devant Shay. Je comprenais à peine ses paroles, mais c’était bel et bien lui. Il m’avait ouvert les yeux sur les manigances de son frère et m’avait déjà sorti du pétrin. Et si c’était lui? Je secouai nerveusement la tête refusant d’y croire. S’il me voulait vraiment du mal, pourquoi cherchait-il à me ramener à la raison ?

J’examinai le badge qu’il me tendait. Je le prix nerveusement dans mes mains tremblantes et vit le titre d’Aurore. On m’avait pourtant prévenu de ne pas entrer en contact avec la justice pour combattre mon agresseur.

 « J'ai oublié ton nom. » « Ellen...? »

Ses paroles me paraissaient tellement lointaines. Je me surpris à penser que je devais être dans un état pitoyable et que je ne pouvais plus emprunter la carte pour faire comme si tout allait bien.

« Je vais vous amener au Ministère de la Magie. On va déposer une plainte. Je peux vous aider. »

Avant que je puisse m’interposer, je me retrouvais dans un bureau. Je ne crois pas que j’aurais eu la force de m’enfuir. À ce moment-ci, je savais que je ne pouvais plus reculer. Je me questionnais à savoir comment je ferais pour me sortir de cette impasse. Puis, des souvenirs de ces derniers mois firent apparition dans mon esprit. Je réalisais alors que je n’avais pas pu vivre et que j’étais en prison. Cette prison était invisible, mais mon geôlier m’avait tout fait vivre pour que je m‘inquiète de ses agissements.

 « Avant de commencer, je peux vous offrir quelque chose à boire… ? »


Je souris à Shay. Il s’était interposé dans mon problème comme un sauveur et il faisait preuve de générosité envers moi. Je me sentis un peu plus légère, comme si enfin quelqu’un comprenait la gravité de ma situation.

Je m’assis sur une chaise devant moi. J’avais l’impression que tout le poids de ses derniers mois venait de tomber. Puis, une pensée pour ma famille qui devait surement être en danger me tordit le cœur.  Des larmes se mirent à couler sur mes joues.

Je.. Je ne peux pas.. ff..ffaire de plainte, dis-je en tremblant de plus belle.

Je reniflai en essayant mes larmes. Je ne voulais pas embarrasser mon sauveur, mais ma frayeur était omniprésente dans mon corps et je ne savais plus comment me gérer.

Si je fais quoi que ce soit, il va rappliquer, commençais-je le cœur gros, ce n’est pas une partie de plaisir ce personnage, continuais-je, cela fait des mois que cela dure et il y va de menace en menace, poursuivis-je, il ne cessera pas et il a ma famille dans la mire en plus de ma colocataire. Je ne veux pour rien au monde qu’il leur arrive quoi que ce soit, terminais-je en mettant mes mains dans mon visage de découragement.


Design @Lilith



_________________

Holmes & Watson - Kind of Story Ddlvem12

descriptionHolmes & Watson - Kind of Story EmptyRe: Holmes & Watson - Kind of Story

more_horiz


Holmes & Watson – Kind of story Lundi 12 Septembre 2022Je m’assis derrière mon bureau et regarda Elena. Ma plume à la main, j’étais prêt à prendre des notes sur mon bloc pour essayer de l’aider. « Je.. Je ne peux pas.. ff..ffaire de plainte. » Je tiquais. Ça, ça voulait quand même tout dire. Un salopard la menaçait. Je lui tendis une boîte de mouchoirs, pour qu’elle puisse se moucher, avant de lui tendre un verre que je remplis magiquement d’eau. « Bois ça, respire un grand coup et raconte-moi ce que tu peux me raconter. » Je ne voulais pas la forcer. Enfin, un peu, mais je voulais qu’elle se calme aussi. Je ne voulais pas son mal-être total. Bref, je testais, comme c’était une vraie affaire. J’étais seul, je n’avais pas de tuteur ou de prof pour me superviser. Bon, j’avais un connard de chef, mais ça, c’était rien.

Une fois que la jeune femme se sentit mieux, du moins, je crois, elle commença à parler. « Si je fais quoi que ce soit, il va rappliquer. Ce n’est pas une partie de plaisir ce personnage, cela fait des mois que cela dure et il y va de menace en menace. » Je prenais des notes tout en l’écoutant. « Tu sais si il y a un moyen de l’arrêter ? » « Il ne cessera pas et il a ma famille dans la mire en plus de ma colocataire. Je ne veux pour rien au monde qu’il leur arrive quoi que ce soit. » Je jetais un œil vers elle alors qu’elle se cachait le visage dans ses main. Je réfléchis un instant. « Tu connais son visage ? Son nom ? Tu l’as déjà vu ou il est anonyme ? » Je notais consciencieusement ses réponses à mes questions. « Comment il entrait en contact avec toi ? » Je me laissais tomber contre mon dossier de siège, et posa mes pieds sur mon bureau en réfléchissant. « Imaginons. Tu ne déposes aucune plainte officielle. Je peux enquêter discrètement sur l’affaire. On se connaissait déjà avant, ça ne mettra pas la puce à l’oreille de ce connard si on se voit en dehors. Qu’en penses-tu ? »
:copyright:️ Justayne

_________________


You saved me. I love you. But fuck you.

descriptionHolmes & Watson - Kind of Story EmptyRe: Holmes & Watson - Kind of Story

more_horiz
Holmes & Watson - Kind of Story Istock10
Mardi, 12 Septembre 2022

Je ne me reconnaissais plus depuis quelque temps. C’est comme si la peur qu’un malheur s’attaque sur ma famille avait pris possession de mon corps et de ma tête. Depuis des mois mon mode de vie était semblable à de la survie. Je ne mangeais plus, je ne dormais plus. J’avais l’impression de me retrouver dans un monde parallèle.

Ce soir-là, j’avais les nerfs gonflés à bloc et je n’avais plus le courage de résister à mon agresseur. C’est alors que Shay avait fait son apparition pour me sauver la vie. En moins de deux, je m’étais retrouvé dans son bureau, assis sur une chaise en face de lui.


« Bois ça, respire un grand coup et raconte-moi ce que tu peux me raconter. » « Tu sais s’il y a un moyen de l’arrêter. »

Je secouai la tête incapable de parler. Cet agresseur avait gardé son anonymat depuis le début, mais il avait bien fait sentir sa présence à tout moment de la journée. La peur que je ressentais durait depuis des mois.

« Tu connais son visage ? Son nom ? Tu l’as déjà vu ou il est anonyme ? »

Je pris une grande respiration, sentant mes forces me revenir tranquillement au fur et à mesure que Shay me prenait en charge. Je ne savais pas pourquoi, mais le fait qu’il soit soucieux de mon bien me ravivait peu à peu. C’est comme si pour la première fois depuis longtemps, j’avais l’aide dont j’avais besoin et je ne gardais pas toute cette folie pour moi seule.

« Comment il entrait en contact avec toi ?

Afin qu’il saisisse tout ce que je lui confierais, je fis apparaître une bulle lumineuse entre nous. J’utilisais souvent cette méthode pour recréer sur mes tableaux ce que j’avais vu dans ma journée. Les événements de ma mémoire se reproduisaient directement dans la bulle lumineuse comme un film. Cependant, on ne pouvait voir que ma perspective puisqu’il s’agissait des choses que seul moi avais vues.

Cela a commencé à la rentrée l’an dernier alors que je commençais ma deuxième année de mon cursus, commençais-je, j’ai reçu une lettre me disant qu’on savait ce que j’avais fait et que l’on me tenait à l’œil, continuais-je, au départ, je croyais que quelqu’un m’avait vu voler le journal intime de ma directrice de programme alors que j’essayais d’entrer dans une confrérie, mais j’ai bien vite réalisé que c’était plus que ça, poursuivis-je, les lettres s’accumulaient, puis des menaces s’enchaînèrent avec des photos de moi, terminais-je la gorge serrée..

Je pris une gorgée d’eau pour essayer de poursuivre mon récit. La bulle était toujours là, mais elle avait stoppé sa diffusion d’images. Je me raclai la gorge et continua à tout raconter à Shay.

Quand j’ai compris que je courrais un grave danger, j’ai essayé d’envoyer un hibou à ma famille pour les avertir de rester sur leur garde, commençais-je, cependant, celui-ci est revenu mort sur mon balcon avec la lettre dans le bec. On y avait ajouter une note me disant très clairement que si je parlais de ce qu’il m’arrivait à qui que ce soit, ce serait le sort qui serait réserver à ma famille, continuais-je, une photo de mes grands-parents et de ma mère dinant à la table de cuisine au manoir familial était accrocher au cou du hibou., poursuivis-je en laissant flotter la vision d’horreur que j’avais eu ce jour-là, c’est à ce moment que je me suis promis de ne rien divulguer à personne, terminais-je une nouvelle fois.

Puis, je vis Shay réfléchir, les pieds sur son bureau. Je ne savais pas ce qui allait se passer par la suite, mais une chose était certaine, c’était que je ne pouvais tout simplement plus vivre dans ce chaos.

« Imaginons. Tu ne déposes aucune plainte officielle. Je peux enquêter discrètement sur l’affaire. On se connaissait déjà avant, ça ne mettra pas la puce à l’oreille de ce connard si on se voit en dehors. Qu’en penses-tu ? »

Je croisais les bras sur ma poitrine en balançant telle une enfant sur sa chaise berçante en espérant trouver un peu de réconfort à l’idée de coincer cet imposteur sans mettre la vie de mes proches en danger. Puis, essayant de voir les pour et les ocntre, je me rendis compte que c’était soir devenir complètement dingue ou prendre le risque que Shay coince ce salopard.

D’accord, dis-je d’une voix qui se voulait rassurante.

J’essuyais les larmes sur mes joues et m’avança sur ma chaise pour me rapprocher instinctivement de Shay pour le regarder droit dans les yeux.

Par contre, je veux que tout ce que l’on fera ne mette pas ma famille en danger de mort, commençais-je, je ne me le pardonnerais jamais si quelque chose leur arrivait, terminais-je.

Des flammes incandescentes venaient de s’allumer dans mes pupilles à l’idée de perdre ma famille. Mes paumes  de main commençaient à s’allumer et je dû demander à ma tête de calmer mes émotions, si je ne voulais pas incendier le bureau de mon sauveur. Je voulu respirer tranquillement afin de calmer mon élément, mais une flamme parti en vrille vers un document sur le bureau. Je me précipitais rapidement pour la récupérer du papier. Elle dansa légèrement entre mes doigts avant de disparaître.

Désolé, commençais-je, par quoi on commence , demandais-je avec aplomb à mon partenaire afin d’éviter toute remarque de sa part.





Design @Lilith



_________________

Holmes & Watson - Kind of Story Ddlvem12

descriptionHolmes & Watson - Kind of Story EmptyRe: Holmes & Watson - Kind of Story

more_horiz


Holmes & Watson – Kind of story Septembre 2022 Lundi 12 septembre 2022

Je levais la tête quand une bulle commença à apparaître. Une bulle de souvenir. Je posais ma plume pour me concentrer dessus en écoutant le récit de Elena. « Cela a commencé à la rentrée l’an dernier alors que je commençais ma deuxième année de mon cursus. J’ai reçu une lettre me disant qu’on savait ce que j’avais fait et que l’on me tenait à l’œil. Au départ, je croyais que quelqu’un m’avait vu voler le journal intime de ma directrice de programme alors que j’essayais d’entrer dans une confrérie, mais j’ai bien vite réalisé que c’était plus que ça. Les lettres s’accumulaient, puis des menaces s’enchaînèrent avec des photos de moi. » Je profitais de la pause pour noter ce qui m’avait intrigué dans son récit, avant qu’elle ne continue.

« Quand j’ai compris que je courrais un grave danger, j’ai essayé d’envoyer un hibou à ma famille pour les avertir de rester sur leur garde. Celui-ci est revenu mort sur mon balcon avec la lettre dans le bec. On y avait ajouter une note me disant très clairement que si je parlais de ce qu’il m’arrivait à qui que ce soit, ce serait le sort qui serait réserver à ma famille. Une photo de mes grands-parents et de ma mère dinant à la table de cuisine au manoir familial était accrocher au cou du hibou. C’est à ce moment que je me suis promis de ne rien divulguer à personne. » Haha, sacré taré. Pas aussi taré que ce connard de Winston, mais presque. C’est là que je proposais à Elena de faire une enquête discrète, pour l’aider. Je ne pouvais clairement pas la laisser là, seule, ça ferait de moi le dernier des salopards.

« D’accord. » Je cachais que j’étais soulagé qu’elle dise oui. Dans ce genre de moment, il est très difficile pour la victime d’accepter un aide. « Par contre, je veux que tout ce que l’on fera ne mette pas ma famille en danger de mort. Je ne me le pardonnerais jamais si quelque chose leur arrivait. » J’opinais de la tête, avant de froncer les sourcils. Il se passait un truc zarb dans les yeux et dans les mains de Elena. Mais qu’est-ce que c’était que ça… ? « Désolé. Par quoi on commence ? » Je la fixais encore quelque secondes, pour essayer de comprendre avant de me laisser tomber contre mon dossier. « Tu vas d’abord me donner le nom de ton Leader dans ta confrérie, celui à qui tu as volé le journal, et me dire pourquoi. Ah oui, le nom de la confrérie, aussi. Je trouverais aussi la liste des membres, ça peut être un bon point de départ. Laisse-moi ton numéro, également, pour que je puisse te contacter sans passer par un hibou. Et donne-moi ton téléphone. » Je souris, vaguement. J’avais déjà une idée de ce que je voulais faire. « Ne me regarde pas comme ça, je te le rendrais très vite… »

Mercredi 14 septembre 2022

J’ai attendu près de l’appart d’Elena, planqué dans ma voiture, qu’elle soit seule, sans sa coloc. Quand ce fut enfin le cas, je me dirigeais vers la porte et sonna, des pizzas à la main. Je sonnais, et attendis qu’elle vienne ouvrir. « Yo. J’amène des pizzas, comme promis. » Ouais, je suis totalement en train de mythonner, mais je ne voulais pas lui envoyer un hibou, et j’avais toujours son téléphone. J’espère simplement qu’elle comprenne qu’elle devait jouer le jeu. Quand Elena ferma la porte derrière moi, je mis un doigts sur mes lèvres, puis je sortis ma baguette. « Hominum Revelio/ » J’avais murmuré, mais apparemment, aucune présence humaine ici. « Bon, je suis pas venu que pour bouffer des pizzas hein, mais c’est le meilleur prétexte que j’ai trouvé, j’en mange tout le temps avec mon frère. » Je plongeais ma main dans ma poche et lança à Elena son téléphone. « Tiens, je l’ai filé à Emilia, ma belle-sœur. Elle s’y connait de ouf en technologie, je voulais qu’elle vérifie que personne n’ait piraté ton téléphone. Et elle l’a programmé de façon à ce que personne à part lle ne puisse le pirater, même magiquement. » Je savais que Elena connaissait Emilia comme elle avait été à son mariage, alors, je ne m’étendis pas. Puis je posais mon sac. « Et là-dedans… Des caméras. Prêtées par Emilia. Indétectable grâce à la magie. En soi, on regardera pas les vidéos, sauf à la prochaine intrusion. Là, on pourra voir qui est le salopard qui te harcèle. »
:copyright:️ Justayne

_________________


You saved me. I love you. But fuck you.

descriptionHolmes & Watson - Kind of Story EmptyRe: Holmes & Watson - Kind of Story

more_horiz
Holmes & Watson - Kind of Story Istock10
Mardi, 06 Septembre 2022


DJe ne savais plus où j’étais… Je ne savais plus qui j’étais… Tout ce que je ressentais était la peur et l’angoisse qui me tenaillait les entrailles. J’avais froid et je ne savais plus ce que je faisais. Ce haineux personnage m’avait pourri la vie pendant de longs mois et il était maintenant venu le moment pour moi de le laisser gagner. Cependant, une parcelle d’espoir m’avait fait me débattre contre mon agresseur. Je levais maintenant mes yeux prient de larmes pour finalement me retrouver devant Shay. Je comprenais à peine ses paroles, mais c’était bel et bien lui. Il m’avait ouvert les yeux sur les manigances de son frère et m’avait déjà sorti du pétrin. Et si c’était lui? Je secouai nerveusement la tête refusant d’y croire. S’il me voulait vraiment du mal, pourquoi cherchait-il à me ramener à la raison ?

J’examinai le badge qu’il me tendait. Je le prix nerveusement dans mes mains tremblantes et vit le titre d’Aurore. On m’avait pourtant prévenu de ne pas entrer en contact avec la justice pour combattre mon agresseur.

 « J'ai oublié ton nom. » « Ellen...? »

Ses paroles me paraissaient tellement lointaines. Je me surpris à penser que je devais être dans un état pitoyable et que je ne pouvais plus emprunter la carte pour faire comme si tout allait bien.

« Je vais vous amener au Ministère de la Magie. On va déposer une plainte. Je peux vous aider. »

Avant que je puisse m’interposer, je me retrouvais dans un bureau. Je ne crois pas que j’aurais eu la force de m’enfuir. À ce moment-ci, je savais que je ne pouvais plus reculer. Je me questionnais à savoir comment je ferais pour me sortir de cette impasse. Puis, des souvenirs de ces derniers mois firent apparition dans mon esprit. Je réalisais alors que je n’avais pas pu vivre et que j’étais en prison. Cette prison était invisible, mais mon geôlier m’avait tout fait vivre pour que je m‘inquiète de ses agissements.

 « Avant de commencer, je peux vous offrir quelque chose à boire… ? »

Je souris à Shay. Il s’était interposé dans mon problème comme un sauveur et il faisait preuve de générosité envers moi. Je me sentis un peu plus légère, comme si enfin quelqu’un comprenait la gravité de ma situation.

Je m’assis sur une chaise devant moi. J’avais l’impression que tout le poids de ses derniers mois venait de tomber. Puis, une pensée pour ma famille qui devait surement être en danger me tordit le cœur. Des larmes se mirent à couler sur mes joues.

Je.. Je ne peux pas.. ff..ffaire de plainte, commençais-je en tremblant de plus belle.

Je reniflai en essayant mes larmes. Je ne voulais pas embarrasser mon sauveur, mais ma frayeur était omniprésente dans mon corps et je ne savais plus comment me gérer.

Si je fais quoi que ce soit, il va rappliquer, commençais-je le cœur gros, ce n’est pas une partie de plaisir ce personnage, continuais-je, cela fait des mois que cela dure et il y va de menace en menace, poursuivis-je, il ne cessera pas et il a ma famille dans la mire en plus de ma colocataire. Je ne veux pour rien au monde qu’il leur arrive quoi que ce soit, terminais-je en mettant mes mains dans mon visage de découragement.



Design @Lilith




Dernière édition par Elena Firestone le Lun 6 Sep - 14:41, édité 2 fois

_________________

Holmes & Watson - Kind of Story Ddlvem12

descriptionHolmes & Watson - Kind of Story EmptyRe: Holmes & Watson - Kind of Story

more_horiz


Holmes & Watson – Kind of story Septembre 2022 Mercredi 14 septembre 2022

Heureusement, Elena avait rapidement pigé ma petite comédie avec les pizzas. Au moins, on avait une raison de se voir, et ça allait pas lui retomber dessus. Je commençais à vérifier que personne n’était venu, avant d’installer les caméras. « Awww Emilia. Tu es certain que cela ne la dérangeait pas, elle doit en avoir plein les bras enceinte et tout. » Je ricanais légèrement. « Nan, ça la dérange pas. Elle a plein, je sais qu’elle en a en réserve pour ses nuits avec Mathys… » Ils sont tellement bizarres, impossible qu’elle ne l’ait pas initié aux sextape. Je relisais rapidement les instructions de Emilia par rapport aux caméras quand Elena reprit la parole. « Tu crois qu’il est rendu à s’essayer de nouveau pour entrer ici ? » J’hésitais, en haussant les épaules. « Je pense… je pense qu’un taré est capable de tout. »

Je sortis les caméras et commençais à les installer petit à petit dans des endroits discrets. Heureusement, elles étaient de base minuscules, donc c’était assez facile en fait. Je commençais même à comprendre Emilia, en fin de compte. « Qu’est-ce que je dois faire si cela se produit ? J’ai l’impression que je vais figer de peur. » Je regardais la jeune femme, en redescendant de ma chaise. « Si tu as peur, je peux poser des sortilèges de protection un peu partout sur les accès, que tu peux désactiver toi-même. Si jamais ils sont activés et qu’un intrus rentre, ça devrait le ligoter. Et si jamais, tu as mon numéro. Je mettrais mon téléphone toujours en haut-parleur. Tu m’envoies un SOS, tu m’appelles, n’importe quoi après t’être cachée, et je transplane direct. » J’espérais presque que ça arrive rapidement, pour arrêter ce mec et que Elena arête de vivre dans la peur.

« Je voulais vraiment te remercier de faire tout ça Shay… Je ne sais pas ce que je ferais sans toi. C’est la première fois que j’ai espoir que ce cauchemar termine. » Je regardais maladroitement la jeune femme. Je n’avais pas l’habitude qu’on me remercie autant, je me disputais tout le temps avec les gens d’habitude. Amber, quand elle était encore en vie ; Emilia, parce qu’elle adore être chiante ; ou même Ashley parce qu’elle adore m’emmerder. Mathys ne compte pas, c’est le chiot de tout le monde. « C’est rien, c’est mon boulot… » Je marmonne, gêné. « Tu sais, je voulais devenir Auror pour ma petite sœur, Amber. On a vécu des trucs pas cools, et je voulais la protéger. Maintenant, elle est décédée… Mais je continue, un peu pour elle, pour le reste de ma famille. Et pour les innocents comme toi, qui ne mérite pas de vivre des calvaires pareils. » Je ne parle jamais de moi normalement. J’aime pas ça, alors je change rapidement de sujet. « Bon. On récapitule. Si tu remarques une effraction, on regarde les vidéos. Si tu es chez toi et qu’il y a effraction, tu me contactes et j’arrive. Si tu remarques ce cinglé sur le campus ou autre, tu m’appelles et je viens voir ça. Ok ? »
:copyright:️ Justayne

_________________


You saved me. I love you. But fuck you.

descriptionHolmes & Watson - Kind of Story EmptyRe: Holmes & Watson - Kind of Story

more_horiz
Holmes & Watson - Kind of Story Istock10
Mardi, 06 Septembre 2022


Depuis tous ces épisodes, j’avais joué en boucle toute ma vie afin d’y voir une parcelle de haine chez quelqu’un que je connaissais qui justifierait ce besoin de m’effrayer, de tuer. J’étais une fille si timide et dans son coin jusqu’à tout récemment que j’avais bien de la difficulté à trouver qui j’avais bien put déplaire à ce point. Par chance, j’avais maintenant Shay à mes côtés pour élucider ce mystère. D’ailleurs, j’en profitais encore pour le remercier de tous ses efforts.

 « C’est rien, c’est mon boulot… »  Tu sais, je voulais devenir Auror pour ma petite sœur, Amber. On a vécu des trucs pas cools, et je voulais la protéger. Maintenant, elle est décédée… Mais je continue, un peu pour elle, pour le reste de ma famille. Et pour les innocents comme toi, qui ne mérites pas de vivre des calvaires pareils. »


Je lui souris avec compassion et lui mis ma main de manière réconfortante sur son épaule. Je sentis aussitôt un malaise et me dépêcha de la retirer de peur d’offusquer la seule personne qui avait pris le temps pour coincer mon malfaiteur.

« Bon. On récapitule. Si tu remarques une effraction, on regarde les vidéos. Si tu es chez toi et qu’il y a effraction, tu me contactes et j’arrive. Si tu remarques ce cinglé sur le campus ou autre, tu m’appelles et je viens voir ça. Ok ? » 

J’hochai de la tête comme une bonne élève d’école et l’aida à reprendre ses sacs. Je pris une grande respiration en le menant jusqu’à la sortie. C’était étrange puisque j’avais rencontré Shay depuis peu, mais il me donnait ce sentiment de sécurité à chaque fois qu’il venait à la maison. Puis, lorsqu’il quittait, je me sentais à nouveau vulnérable. Maintenant que tout mon appartement était sous protection, je me sentais un peu moins mal lorsqu’il quitta le seuil de l’entrée.

La prochaine fois c’est moi qui t’invite à manger, lançais-je pour continuer à jouer le jeu.

Je refermais la porte derrière moi en m’assurant de bien tout verrouiller. Je fermais les lumières derrière moi d’un coup de baguette et me dirigea vers ma chambre. Je me glissais sous les couvertures, bien fatiguée de cette soirée. Pour une fois, je n’eus aucune difficulté à fermer l’œil. Je dormais paisiblement lorsque je sentis une main froide se poser sur ma bouche et un poids se poser sur mon corps. Prise de panique, je voulus crier à l’aide, mais aucun son ne sortit. J’étais terrorisé et je savais pertinemment que Jordan n’était pas là ce soir. À prier que Shay fût sur son chemin. Je pleurais de peur tout en essayant de me débattre. Je voyais bien que mon interlocuteur ne lâcherait pas sa prise sur moi. Je n’arrivais pas à voir son visage. Puis, dans un dernier espoir de m’en sortir, je fermais les yeux pour appeler les pouvoirs de mes ancêtres. Mes yeux s’emplirent de flammes, mes mains devinrent lumineuses et j’arrivais tout juste à déposer mes paumes de chaque côté du crâne de mon ennemi. Normalement, je projetais des images dans la tête des gens, mais cette fois-ci, mon pouvoir se déroula autrement.

Je vis, des yeux de mon interlocuteur, les couloirs de Poudlard avec une jeune fille rousse assise près d’une fenêtre en train de lire un gros bouquin. J’entendis une petite voix de garçon qui demandait.

Voudrais-tu étudier avec moi?

La jeune fille ne bougea pas d’un poil et le garçon repartit. J’avais senti sa nervosité et sa tristesse, mais ce qu’il ne savait pas c’était que je me jetais un sortilège pour ne rien entendre autour de moi pour pouvoir me concentrer davantage sur mes lectures. Puis, le décor changea et on se retrouvait dans les toilettes de Poudlard où des Serpentards donnaient une bonne raclée au jeune garçon. Ceux-ci prirent une lettre d’invitation pour le bal de Noël destinée à Elena Firestone. Je voulus voir le nom plus bas, mais ma vision se brouilla de nouveau. L’esprit du garçon m’emmena au bal de Noël. Je me vis dansant avec un serpentard et je sentis la tristesse du garçon. Je le vis courir dans les couloirs pour se réfugier. Son esprit m’emmena à la gazette du sorcier avec une lettre d’admission dans un stage que je reconnaissais que trop bien. Le garçon se présenta à l’entrée et la dame lui dit :

Je suis désolé monsieur Grey, mais quelqu’un d’autre a eu votre poste, veuillez quitter les lieux je vous pris

Je ne sentis pas de la tristesse, mais bien de la haine à mon égard. Le garçon me tenait responsable des échecs de sa vie. Je le hantais comme un fantôme et il ne me disait rien. Grey.. Grey? Puis, un éclair me sortit de ma léthargie lumineuse.

Nick Grey, murmurais-je

Je devais avoir vu juste puisque d’un bond l’homme relâcha sa prise et se dirigea dans un coin de ma chambre. Je repris mon souffle en essayant de reprendre mes esprits afin de me protéger. Je voulus me lever, mais j’avais perdu trop d’énergie. Je sombrai dans l’inconscience.


Design @Lilith



_________________

Holmes & Watson - Kind of Story Ddlvem12

descriptionHolmes & Watson - Kind of Story EmptyRe: Holmes & Watson - Kind of Story

more_horiz


Holmes & Watson – Kind of story Septembre 2022 Jeudi 15 Septembre 2022

Franchement, quand Elena m'avait appelé pour me dire que son harceleur du dimanche était revenu, je m'en suis voulu. Putain, quel con j'avais été de pas être resté ! Ou de pas avoir mit d'alarme. En tout cas, le gars semblait s'emballer. Et apparemment, Elena voyait qui c'était. Mais un souvenir est moins recevable qu'une arrestation, alors, il fallait taper fort. Et juste. Du coup, je profitais qu'on soit jeudi, et qu'il y avait une énième fête sur le campus, pour essayer de le choper. J'avais demandé à Elena d'être l'appât. Je sais qu'elle avait peur, surtout après hier soir, mais je lui avais promis que je ne serais pas loin. Et puis, je suis encore jeune, je peux me fondre easy dans une masse étudiante bourrée. Bref, du coup, j'lui avais filé une bouteille d'alcool remplie de jus, j'avais une bouteille de vodka remplie d'eau, comme ça, on passait inaperçue. Et surtout, je lui avais demandé de guetter le moment où je sortais mes clopes de ma poche. Ce serait pour elle le signal d'aller dehors, et de faire semblant d'être seule et un peu éméchée. Avec un peu de chance, le gars mordait à l'hameçon.

Bref, quand la fête commençait à battre son plein, une fois que Elena avait bu une bonne partie du jus, je croisais son regard, discrètement, et sortit mes cigarettes de ma veste. J'allais machinalement sur le perron, et commença à l'allumer, comme si… Comme si j'étais un étudiant qui avait besoin de prendre sa clope. Je tirais une première taffe, et commençait à partir, les mains dans les poches, la clope au bec, comme si j'allais partir en promenade. En fait, je me mis pas très loin de la porte, dans les buissons, pour guetter Elena. Je suis pas con, je vois bien que elle flippe en sortant. Elle est seule, dans le noir, en sachant qu'un mec la suit, et je lui ai demandé de pas utiliser ses pouvoirs, comme si elle avait oublié sa baguette à l'intérieur. Nan, vraiment, je veux le prendre sur le fait.

Et franchement, j'ai pas eu à attendre longtemps. Je vis rapidement un mec commencer à se diriger vers elle, d'abord discrètement, puis il sauta sur elle. Il plaqua une main sur sa bouche pour l'empêcher de crier, et la plaqua contre un mur. Je jetais ma cigarette éteinte pour sortir de ma cachette, et me précipita sur le gars. Ce connard dut m'entendre arriver, parce qu'il se retourna pour commencer à me jeter un sort. Je fus plus rapide. « Arresto momentum ! » Son bras resta coincé, et le temps qu'il comprenne ce qu'il arrive, j'étais derrière lui à lui passer les menottes magiques. « Nick Grey, je vous arrête pour agression et harcèlement moral et physique. Vous avez le droit de garder le silence, tout ce que vous direz pourra être retenu contre vous au tribunal des Magenmagots. Vous avez le droit à un avocat, et si vous n'en avez pas, on vous en attribuera un d'office. » Je me tournais ensuite vers Elena, soucieux. « Ca va ? Pas trop secoué ? Je l'emmène au Ministère de la Magie, où je l'interrogerais. » J'hésitais, puis je continuais : « Je sais que ce sera difficile, mais… Faudrait que tu viennes. Pour qu'on rende officielle ta plainte, et que je prenne ton témoignage. »
:copyright:️ Justayne

_________________


You saved me. I love you. But fuck you.

descriptionHolmes & Watson - Kind of Story EmptyRe: Holmes & Watson - Kind of Story

more_horiz
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum